NOUVELLES
21/02/2019 14:54 EST | Actualisé 21/02/2019 14:54 EST

Un homme drogué vole un autobus... avec ses passagers à bord à Trois-Rivières

Il a interprété l'expression «prendre l'autobus» au pied de la lettre.

Apriori1 via Getty Images

Un homme de 39 ans de Québec, intercepté mardi par les policiers de Trois-Rivières pour conduite avec les facultés affaiblies, a décidé de prendre l'autobus, mercredi soir.

Jusque-là, aucun problème, sauf qu'il a interprété l'expression «prendre l'autobus» au pied de la lettre; il a carrément volé un autobus du transporteur Orléans... avec ses passagers à bord!

L'autobus faisait escale à Trois-Rivières, en route vers Montréal, lorsque son chauffeur, qui était à l'extérieur en attendant de repartir en direction de Montréal, a vu le véhicule se mettre à reculer pour ensuite quitter le stationnement, vers 22h15.

Il n'a fait ni une ni deux avant d'appeler les policiers pour leur signaler le vol.

Des patrouilleurs ont rapidement retracé l'imposant véhicule qui circulait en sens contraire sur la rue des Forges.

Il a ensuite emprunté la rue Champlain, avec des patrouilleurs en poursuite.

Après avoir heurté un autobus de la Société de transport de Trois-Rivières et escaladé quelques trottoirs en tournant les coins de rue, le conducteur clandestin est finalement retourné dans le stationnement du terminus d'autobus où les policiers ont procédé à son arrestation.

Selon le Service de police de Trois-Rivières, le suspect montrait des «symptômes évidents de capacités affaiblies par la drogue».

L'individu devait comparaître jeudi sous une kyrielle d'accusations, notamment vol de véhicule, conduite dangereuse, refus de s'immobiliser et, évidemment, conduite avec les capacités affaiblies.

Fait cocasse, lorsque le véhicule est revenu au terminus, les policiers ont rencontré les passagers pour constater que ceux-ci n'avaient pas eu connaissance du vol comme tel.

«Lorsque les policiers ont demandé s'ils avaient vu quelque chose d'anormal, certains ont dit qu'ils trouvaient que le chauffeur conduisait mal — il est monté sur le trottoir à deux ou trois reprises — mais on ne s'est pas posé de questions», a raconté le sergent Luc Mongrain, du Service de police de Trois-Rivières.

«Ils pensaient qu'ils repartaient; ils ont vu que l'autobus bougeait, mais qui la conduisait? Ils tenaient pour acquis que c'était le chauffeur de l'autobus.»

La mauvaise conduite du chauffeur pourrait fort bien s'expliquer par son état d'intoxication parce que, normalement, il aurait dû s'en tirer comme un as: le suspect est chauffeur de camion avec un permis de conduire de classe 1, ce qui, en principe, signifie qu'il a la compétence requise pour conduire l'autobus.

À voir également: