BIEN-ÊTRE
21/02/2019 12:13 EST | Actualisé 21/02/2019 12:34 EST

Karl Lagerfeld : «Misogyne impitoyable et grossophobe»

Le designer de Chanel n’avait pas que des amis.

Karl Lagerfeld : «Misogyne impitoyable et

Au milieu d'une pluie d'hommages rendus à Karl Lagerfeld après sa mort mardi à 85 ans, l'actrice de la série télé The Good Place, Jameela Jamil, a tenu à rappeler la longue histoire de «rhétorique abusive» associée au célèbre créateur.

Karl Lagerfeld était en effet un habitué des commentaires maladroits sur les femmes et plus particulièrement sur leur apparence lors d'entrevues données au cours de sa carrière. Parmi ses victimes, on note la princesse Diana qu'il avait qualifiée de stupide, Adele traitée d'«un peu trop grosse» et même Michelle Obama dont la frange n'était pas au goût du designer.

«Un misogyne impitoyable et grossophobe ne devrait pas être affiché partout sur Internet comme un saint disparu trop tôt. Talentueux, certes, mais pas la meilleure personne», a tweeté l'actrice britannique en faisant un lien vers un article décrivant les faux-pas de l'icône du monde de la mode.

Cara Delevingne, top modèle anglais, l'une des muses de longue date et amie intime de Lagerfeld, est venue à la rescousse du créateur, reprochant à Jamil de cracher sur lui juste après son décès.

Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images

Elle a demandé à l'actrice «de passer à autre chose et de préférer l'amour à l'avenir», ce que Jameela Jamil a respectueusement refusé, affirmant que le styliste «avait blessé beaucoup de gens».

«Cela m'attriste profondément que quiconque ait été blessé. Je ne condamne pas ça [NDLR : que les gens soient blessés]. Il n'est pas possible de traverser une vie sans blesser les gens », a répondu Delevingne sur Twitter. Ce n'était pas un saint, c'est un être humain comme nous tous qui avons commis des erreurs et nous devrions tous avoir la chance d'être pardonnés pour cela.»

Jamil avait la réplique parfaite pour le mannequin et tous ceux qui défendaient le comportement du designer.

«Nous ne pouvons pas effacer des décennies de rhétorique abusive à l'égard des minorités en disant que c'est "être humain" ou "faire des erreurs"», a écrit l'actrice.

«Le faire une fois en blague et ensuite s'excuser est une chose, le faire encore et encore malgré le tollé général est inhumain. Je suis désolée de parler en mal de quelqu'un que vous aimez.»

Cara Delevingne a tenté une nouvelle fois d'amoindrir les commentaires de Jamil, mais la star de The Good Place avait une autre réponse juste visant Cara Delevingne directement.

«Mais Cara, ses mots cruels ne vous ont pas été adressés, car vous êtes mince, blanche et incroyablement privilégiée, a écrit Jamil. Donc, vous ne ressentez pas de blessures dues à son mauvais comportement. Il n'y a jamais de bon moment pour en parler vraiment. Tant de gloire à quelqu'un qui a si souvent frappé.»

Jamil a également souligné que Cara Delevingne ne serait peut-être pas aussi tolérante si le créateur avait été «notoirement sauvagement homophobe», comme le mannequin s'est ouverte publiquement sur sa fluidité sexuelle.

Delevingne a cependant continué à dire que Lagerfeld n'était «pas le problème», compte tenu du «monde dans lequel on vit... Et la façon dont l'industrie est depuis longtemps. Il est temps que ça change et je suis d'accord avec ça.»

Les deux femmes ont continué à se chamailler, n'en venant pas à un consensus. Leur discussion a d'ailleurs fait naître un débat entre leurs abonnés respectifs.

Karl Lagerfeld était certainement un génie de la mode, mais il n'était pas qualifié de «Kaiser Karl» pour rien.

[Le terme «kaiser» évoque le nom des empereurs allemands, mais a pris une connotation négative dans le langage populaire.]

L'an dernier, en entrevue avec le magazine Numero, il avait dit en avoir «marre» du mouvement #MeToo et des mannequins qui se plaignaient d'avoir été victime d'inconduite sexuelle dans leur milieu.

«J'ai lu quelque part que vous devez maintenant demander à un modèle si elle est à l'aise avec le fait de poser», avait-il dit, alors âgée de 84 ans. C'est tout simplement trop, à partir de maintenant, en tant que designer, vous ne pouvez rien faire.»

Il a ajouté: «C'est incroyable. Si vous ne voulez pas que votre pantalon vous soit retiré, ne devenez pas un modèle! Rejoignez un orphelinat, il y aura toujours une place pour vous au couvent. Ils recrutent même!»

Il avait également tenu des propos assez horribles sur les réfugiés à la télévision française en 2017: «Je connais en Allemagne quelqu'un qui a pris un jeune Syrien qui parlait un peu anglais. Vous savez ce qu'il lui a dit au bout de quatre jours ? "Vous savez, la meilleure invention de l'Allemagne c'est l'Holocauste" ».

Ce texte initialement publié sur le HuffPost américain a été adapté.

VOIR AUSSI :
Galerie photo 10 boutiques indépendantes où faire des trouvailles mode en or à Montréal Voyez les images