POLITIQUE
21/02/2019 11:08 EST | Actualisé 21/02/2019 11:25 EST

Malgré l'incertitude des marchés financiers, la Caisse de dépôt affiche un rendement de 4,2 % en 2018

Ce rendement est notamment dû à la bonne performance des investissements dans les immeubles et infrastructures.

Photo d'archives de Michael Sabia, président et chef de la direction de la CDPQ.
Bloomberg via Getty Images
Photo d'archives de Michael Sabia, président et chef de la direction de la CDPQ.

MONTRÉAL - Au terme d'une année marquée par des reculs boursiers et une incertitude croissante, la Caisse de dépôt et de placement du Québec (CDPQ) a affiché un rendement de 4,2 pour cent l'an dernier, notamment grâce à la bonne performance de ses investissements dans les immeubles et infrastructures.

Si ce résultat dévoilé jeudi par le bas de laine des Québécois surpasse son indice de référence, fixé à 2,4 pour cent, il constitue néanmoins le plus faible depuis 2011 - lorsque le rendement avait été de quatre pour cent.

À l'occasion du dévoilement des résultats annuels, le président et chef de la direction de la CDPQ, Michael Sabia, n'a pas caché que la stratégie d'investissement de l'institution avait été "mise à l'épreuve".

"L'année 2018 a été très exigeante parce qu'elle pourrait être précurseure de ce qui nous attend, a-t-il dit, en point de presse. (Il y a eu de la) volatilité, la croissance économique a ralenti et les risques géopolitiques (ont augmenté)."

Celui-ci a également prévenu que le ralentissement économique mondial, qui est évident en Chine ainsi qu'aux États-Unis, va continuer à générer "beaucoup d'incertitude" en plus de continuer à générer de la volatilité.

À LIRE AUSSI:


Sur un horizon de cinq ans, le rendement du gestionnaire de régimes de retraite s'établit à 8,4 pour cent, soit 1,3 point de pourcentage de plus que l'indice de référence.

"Nous garderons donc le cap sur notre stratégie pour livrer des résultats solides à long terme", a indiqué M. Sabia.

Pour sa part, l'actif net était de 309,5 milliards $ à la fin du mois de décembre, alors qu'il était de 298,5 milliards $ au terme de l'exercice 2017.

Résultats sectoriels

Des rendements positifs ont été observés du côté des trois principales catégories d'actifs de la Caisse - les actions, les titres à revenu fixe et les actifs réels, comme les immeubles et les infrastructures.

Pour la catégorie des actions, qui représente près de la moitié du portefeuille de l'institution, le rendement a été de 3,5 pour cent, ou 4,8 milliards $. Cette performance est surtout attribuable à aux placements privés, qui ont livré un rendement de 16,6 pour cent.

Du côté des actifs réels, les investissements dans les infrastructures ont affiché une performance de 11,2 pour cent, alors que du côté des immeubles, la performance a été de 7,8 pour cent, mais inférieure à l'indice de référence de 12 pour cent.

Finalement, le rendement du secteur des titres à revenu fixe a été de 2,1 pour cent.

Quant à sa présence au Québec, l'institution dit avoir procédé à des nouveaux investissements et engagements de 7,3 milliards $, ce qui fait passer son actif total dans la province à 63,8 milliards $. La Caisse dit détenir des participations directes et indirectes dans 775 entreprises québécoises.

_ _ _

Rendement annuel de la CDPQ:

- 2018: 4,2 pour cent

- 2017: 9,3 pour cent

- 2016: 7,6 pour cent

- 2015: 9,1 pour cent

- 2014: 12 pour cent

Rendement annualisé sur cinq ans: 8,4 pour cent