NOUVELLES
20/02/2019 12:38 EST | Actualisé 20/02/2019 12:44 EST

YouTube serait responsable de la hausse des adeptes de la théorie de la Terre plate

«Avec leur algorithme, il devient facile de se faire aspirer dans un trou noir», dit une chercheuse.

egal via Getty Images

Une nouvelle étude démontre que YouTube est responsable - au moins en partie - de la popularité grandissante de la théorie de la Terre plate. L'abondance de désinformation sur la plate-forme de vidéo-partage expliquerait pourquoi de plus en plus de gens rejettent des arguments scientifiques pour favoriser des théories du complot, selon les chercheurs.

La professeure Asheley Landrum, de la Texas Tech University, a interviewé 30 personnes qui assistaient à la Conférence internationale sur la Terre plate 2017. Sur ces 30 personnes, 29 ont confié qu'ils avaient changé leur fusil d'épaule après avoir visionné des vidéos conspirationnistes sur YouTube.

La professeure, qui a présenté ses résultats au plus récent rassemblement annuel de l'Association américaine pour l'avancement de la science, affirme que l'algorithme de YouTube a joué un rôle important dans la propagation de la théorie.

LIRE AUSSI:

» Cette élue de Gatineau remet en question la rotondité de la Terre

» YouTube s'attaque aux vidéos de défis dangereux

» Si la Terre était plate, la gravité poserait de nombreux problèmes (VIDÉO)

«Il y a beaucoup d'informations précieuses sur YouTube, mais aussi beaucoup de désinformation, a expliqué Asheley Landrum à The Guardian. Avec leur algorithme, il devient facile de se faire aspirer dans un trou noir, puisqu'il présente de l'information à des gens qui sont susceptibles de la croire.»

Dans une entrée de blogue publiée en janvier, YouTube a annoncé qu'il «regarderait de plus près comment il pourrait minimiser la propagation de ce genre de contenu qui se trouve sur la ligne - sans la dépasser tout à fait - de la violation de nos règles de sécurité».

«Nous commencerons donc à diminuer nos recommandations de contenu qui pourrait mal informer nos utilisateurs, et ce, de façon dangereuse - comme des vidéos qui font la promotion d'un faux traitement miracle pour une maladie grave, qui avancent que la Terre est plate ou qui font des affirmations fausses à propos d'événements historiques, comme le 11 septembre», a précisé YouTube dans son texte.

Le HuffPost a contacté YouTube pour avoir sa réaction, mais n'a toujours pas eu de retour.

La professeure Landrum admet que de croire que la Terre est plate «n'est pas nécessairement dangereux», mais souligne que cette idée vient souvent avec «une perte de confiance envers nos institutions et l'autorité, en général.»

«Nous voulons que les gens aient un regard critique sur l'information qu'ils reçoivent, mais il faut que ce soit équilibré», poursuit-elle.

Asheley Landrum propose que les scientifiques créent leurs propres vidéos et les publient sur YouTube pour contre-carrer toute cette désinformation, et pour encourager les utilisateurs à rechercher davantage d'informations véridiques.

«Il y a beaucoup de gens qui se questionnent, qui sont curieux, qui veulent comprendre, et nous ne pouvons pas les laisser s'abreuver à une seule source d'information sur YouTube, qui met de l'avant des théories du complot», a-t-elle affirmé à The Independent.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Australie a été traduit de l'anglais.

À voir aussi: