NOUVELLES
20/02/2019 12:00 EST | Actualisé 20/02/2019 12:08 EST

Pratiques douteuses chez les fournisseurs en télécommunication? Le CRTC confirme

Sans toutefois identifier les entreprises avec les pires pratiques...

SIphotography via Getty Images

Une enquête menée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a confirmé l'existence de pratiques de vente «trompeuses ou agressives» de la part des entreprises de télécommunications, lesquelles ont une incidence négative sur les consommateurs canadiens, particulièrement les plus vulnérables.

Selon le rapport de l'organisme de réglementation, les pratiques douteuses existent dans tous les types de circuits de vente, y compris dans les magasins, en ligne, par téléphone et par porte-à-porte.

Le document n'identifie cependant pas les entreprises avec les pires pratiques ou les régions du pays où les problèmes sont les plus présents.

Le CRTC a produit son rapport après avoir procédé à cinq journées d'audiences publiques en octobre et des mois de collecte de renseignements, incluant plus de 1000 commentaires de la part des Canadiens.

LIRE AUSSI:
» D'ici un an, les appels indésirables devraient être (presque) éliminés
» Internet: le CRTC laisse les géants surfacturer, dénonce un consortium

L'organisme a maintenant l'intention de mettre en place des mesures visant à s'attaquer aux problèmes identifiés par l'entremise de son enquête, mais a précisé que la plupart de celles-ci nécessiteraient des instances publiques de suivi additionnelles.

Le CRTC est une agence fédérale semi autonome responsable de faire respecter la Loi sur les télécommunications et la Loi sur la radiodiffusion, qui font toutes deux l'objet d'une révision par le gouvernement fédéral.

Voir aussi: