POLITIQUE
20/02/2019 13:07 EST | Actualisé 20/02/2019 13:07 EST

Montréal défoncera son budget de déneigement pour une deuxième année consécutive

La Ville a déjà ramassé l'équivalent d'un hiver complet de neige, selon Benoit Dorais.

HuffPost Québec

Montréal est sur le point de défoncer son budget de déneigement pour une deuxième année consécutive. Quelques centimètres additionnels de neige sont encore prévus cette semaine.

La météo cause de sérieux maux de tête à l'administration Plante, encore cette année. Selon le président du comité exécutif, Benoit Dorais, la Ville aura ramassé l'équivalent d'un hiver complet de neige seulement entre le 1er janvier et la fin de la présente opération de chargement, prévue jeudi soir.

«C'est l'entièreté des 12 millions de mètres cube de neige d'un hiver normal qu'on aura ramassés. C'est assez exceptionnel», dit-il.

Sans parler des amoncellements de glace qui compliquent la tâche des cols bleus et des entreprises de déneigement. La répétition des chutes de neige suivies de redoux et de froid glacial a laissé d'importants amas de glace dans certaines rues.

Cette glace causerait davantage de bris d'équipements.

Olivier Robichaud
Benoit Dorais, président du comité exécutif et responsable des finances au sein de l'administration Plante, à Montréal.

«En ce moment les équipes sont à pied d'oeuvre dans les 19 arrondissements pour livrer le meilleur service aux citoyens», affirme toutefois M. Dorais.

La dernière opération de chargement devrait coûter 40 M$ à la Ville, alors que ces opérations coûtent généralement environ 15 M$. Le budget prévoit cinq chargements dans une saison, et Montréal en est déjà à son quatrième. À cela s'ajoute un chargement partiel décrété au début de l'hiver.

Budgets à augmenter?

L'an dernier, le budget du déneigement a été largement dépassé en raison, encore une fois, de chutes de neige plus élevées que la moyenne. Un montant de 40 M$ provenant du remboursement de sommes perdues dans la collusion a été utilisé pour éponger le déficit. Selon M. Dorais, la majeure partie a été utilisée, mais il resterait encore 5 M$.

Le budget du déneigement a été augmenté en fonction de l'inflation pour 2019, mais pas au-delà. Une erreur, selon le chef du parti d'opposition Ensemble Montréal, Lionel Perez.

«Pour nous, ça démontre à quel point l'administration est dans le déni total de la réalité. Il y a vraiment une exaspération de la part de la population montréalaise. [...] Ils ne comprennent pas à quel point c'est difficile, c'est dangereux.»- Lionel Perez, chef d'Ensemble Montréal

M. Perez rappelle le cas de personnes à mobilité réduite qui sont restées prisonnières chez elles parce que les trottoirs n'étaient pas adéquatement déneigés et déglacés.

Benoit Dorais, qui est responsable des questions financières dans l'administration Plante, demande quels sacrifices devront être faits pour améliorer le déneigement.

«On dépense 220 à 225 M$ pour le déneigement seulement. Est-ce que les gens considèrent que ça vaut la peine de sacrifier autre chose pour faire plus de déneigement?», demande-t-il.

Cette question pourra être abordée lors des toutes premières consultations prébudgétaires que la Ville lancera en mars pour le budget 2020. Le budget 2021 ira encore plus loin en permettant aux citoyens de participer directement à son élaboration.

À voir aussi: