NOUVELLES
18/02/2019 10:54 EST | Actualisé 18/02/2019 11:11 EST

Les Hurricanes répliquent parfaitement à Don Cherry qui traite ses joueurs d'imbéciles

Et ça inclut entre autres un personnage des «Simpson».

Paul Marotta via Getty Images

Les plus récents commentaires de Don Cherry au sujet des Hurricanes de la Caroline et de leurs célébrations de la victoire n'ont pas échappé à l'attention du club de la LNH.

Les Hurricanes ont même décidé de reprendre l'expression.

Cherry a critiqué les Hurricanes lors de son intervention télévisée hebdomadaire (Coach's Corner) au sujet des célébrations qui vont au-delà du traditionnel salut avec le bâton en l'air après une victoire à domicile. Il a affirmé: «Ces gars, pour moi, sont une bande d'imbéciles.»

Peu de temps après le segment de l'émission, les Hurricanes ont réagi sur leur compte Twitter: «Une minute, est-ce qu'il parlait de nous?» et ils ont modifié le commentaire sur Twitter par: «Ce groupe d'imbéciles et leurs célébrations amusantes.»

Le club a ensuite annoncé dimanche qu'il vendait désormais des chandails avec la mention «Bande d'imbéciles» à sa boutique en ligne.

«Nous sommes une bande d'imbéciles et nous avons les chandails pour le prouver», ont ajouté les Hurricanes.

Ces célébrations commencent après une victoire lorsque les joueurs se regroupent au centre de la patinoire en tapant des mains — ce que l'on désigne désormais par l'expression la «vague de tempête». Et les célébrations se poursuivent au PNC Arena de différentes façons depuis le début de la saison.

On a ainsi eu droit aux sauts dans la baie vitrée, à pagayer dans des kayaks imaginaires, au jeu du facteur, à une simulation d'un coup de circuit et, plus récemment, au jeu du limbo.

Cherry a clairement fait savoir samedi qu'il n'était pas de tout favorable à ces initiatives.

«C'est une vraie farce, a réagi Cherry. Les jeunes réagissent ainsi. On ne fait pas cela dans le hockey professionnel. Qui sont ces gars-là, des imbéciles?

«C'est absolument ridicule, ce sont les imbéciles qui agissent ainsi... On n'agit pas ainsi et, en ce qui me concerne, ce sont une bande d'imbéciles.»