POLITIQUE
18/02/2019 16:23 EST | Actualisé 18/02/2019 16:23 EST

André Lamontagne est «tombé dans un piège» de l'Union paysanne, selon l'UPA

Le président de l'UPA a refusé de s'en prendre aux fonctionnaires du ministère de l'Environnement.

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, a récemment qualifié des fonctionnaires du ministère de l'Environnement d'«ayatollahs».
HuffPost Québec
André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, a récemment qualifié des fonctionnaires du ministère de l'Environnement d'«ayatollahs».

Le ministre de l'Agriculture, André Lamontagne, est «tombé dans un piège» quand il a dénoncé les «ayatollahs» du ministère de l'Environnement.

Le président de l'Union des producteurs agricoles (UPA), Marcel Groleau, a ainsi manifesté son indulgence lundi envers le ministre caquiste qui s'est retrouvé quelques fois au centre de la controverse au cours des dernières semaines.

Rappelons que lors d'une rencontre avec l'organisme Union paysanne il y a une dizaine de jours, M. Lamontagne avait accusé d'intransigeance des fonctionnaires du ministère de l'Environnement en les traitant d'«ayatollahs», une façon de leur reprocher leur zèle dans la mise en oeuvre des normes et leur lenteur dans la délivrance des autorisations.

LIRE AUSSI:
» Les fonctionnaires furieux d'avoir été traités d'ayatollahs par Lamontagne
» Louis Robert: le SPGQ ne fait pas de pronostic sur ses chances d'être réembauché

En entrevue téléphonique avec La Presse canadienne lundi, M. Groleau a affirmé que M. Lamontagne était tombé dans le piège de l'Union paysanne. Mentionnons que cette organisation est une rivale qui revendique la fin du monopole syndical de l'UPA.

M. Groleau a refusé de s'en prendre aux fonctionnaires. Il a rappelé qu'ils ne font que mettre en oeuvre la réglementation et la loi mises en place par le législateur.

Le président a enfin précisé que le ministre méritait encore toute sa confiance, pour l'instant.

Voir aussi: