DIVERTISSEMENT
17/02/2019 21:30 EST | Actualisé 17/02/2019 21:35 EST

«Tout le monde en parle»: Robert Charlebois raconte l'étrange parcours d'un texte inédit de Réjean Ducharme

«C’est donc bien mal écrit, cal*sse, tu écris mieux que ça toi...»

Karine Dufour via Radio-Canada

Le légendaire Robert Charlebois était de passage à Tout le monde en parle, ce dimanche 17 février, pour parler de son nouvel album de chansons originales, Et voilà, et du spectacle Robert en CharleboisScope.

«C'est très haut en couleur, il y a des chansons dépouillées où je suis seul au piano, et il y en a qui sont extrêmement arrangées, avec les meilleures cuivres de New York et les meilleures cordes», a notamment déclaré l'artiste en parlant de son 25e album studio en carrière.

En plus d'un nouveau duo avec Louise Forrestier et d'une reprise d'une chanson mythique d'Elvis Presley, Robert Charlebois interprète également un texte inédit de Réjean Ducharme intitulé Le manque de confiance en soi.

Le principal intéressé a expliqué qu'il s'agissait à l'origine (à la fin des années 1960) d'un «duo pour Pauline Julien et Robert Charlebois». C'est l'épouse de ce dernier qui a redécouvert le texte un peu par hasard, parmi d'autres écrits abandonnés, après une journée difficile de son mari en studio.

La chanson avait été relayée aux oubliettes après que Pauline Julien eut refusé de la chanter en raison des parallèles pouvant être faits avec la situation politique de l'époque au Québec.

Robert Charlebois avait également présenté le texte à Willie Lamothe et Bobby Hachey, qui n'avaient été guère plus impressionnés par certaines façons de jouer avec les mots de l'auteur («On va se faire pogner pis on va guigouter» / «La police va nous WAIR pis on va se faire AWAIR»).

«C'est donc bien mal écrit, cal*sse, tu écris mieux que ça toi, avait d'ailleurs déclaré Bobby Hachey. Moi, je ne chante pas ça, c'est de la merde.»

Karine Dufour via Radio-Canada
Robert Charlebois à «Tout le monde en parle» le 17 février 2019.

Robert Charlebois a donc apporté le texte en studio à la suite de cette découverte et son enregistrement fut un véritable moment de grâce.

«Je suis derrière le micro, je lis le texte et ça tombe, mon vieux, a-t-il confié à Guy A. Lepage. Ça été la prise finale. Une prise et on n'a pas changé une note, pas rajouté un couplet. Aucun montage.»

C'est évidemment la première fois depuis le décès de Réjean Ducharme en 2017 que Robert Charlebois compose une musique pour accompagner les mots de ce dernier.

Robert Charlebois rend d'ailleurs hommage à son vieux comparse deux fois plutôt qu'une sur ce nouvel album, la deuxième étant par l'entremise de la chanson Des livres et moi.

«L'ultime hommage que je lui rends, c'est surtout dans Des livres et moi [dont les paroles ne sont composées que de titres de livres, ndlr], où je le mets dans les plus grands auteurs qui ont formé ma jeunesse et ma vie.»

Robert Charlebois, qui célébrera ses 75 ans en juin prochain, montera sur la scène du Grand Théâtre de Québec le 25 mai, de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à Montréal les 6, 7 et 8 juin, du Centre national des arts d'Ottawa le 12 octobre, et du Centre culturel de Sherbrooke le 19 octobre.

Cliquez ici pour tous les détails.

À voir également :