DIVERTISSEMENT
17/02/2019 23:20 EST | Actualisé 17/02/2019 23:20 EST

«Tout le monde en parle»: Karine Gonthier-Hyndman se remémore l'époque où elle était «vraiment» invisible

«J’étais comme un fantôme, j’étais l’affaire la plus beige qui existe dans l’univers. Personne ne me voyait...»

Karine Dufour via Radio-Canada

Karine Gonthier-Hyndman était sur le plateau de Tout le monde en parle, ce dimanche 17 février, pour discuter de sa carrière, qui va extrêmement bien par les temps qui courent, elle qui est présentement l'une des têtes d'affiche des séries Like-Moi!, Les invisibles et O'.

Celle qui brille dans la peau de la très difficile Alexandra dans Les invisibles décrit d'ailleurs l'excellente nouvelle série de TVA comme étant très proche de la réalité du milieu artistique québécois.

La principale intéressée s'est d'ailleurs confiée sur la façon dont son propre changement d'agente avait été bénéfique pour sa carrière.

«Ce n'est pas parce que j'ai changé d'agence, mais l'agente que j'ai en ce moment, qui s'appelle Karine Lapierre, m'a vraiment guidée et accompagnée comme artiste, a-t-elle expliqué.

Elle avait un regard juste et complet sur la personne que j'étais. Si je prends l'exemple de Like-Moi!, elle avait foi en mon potentiel comique, que je ne connaissais pas moi-même.

Je savais que j'avais de l'humour, mais je ne savais pas que je pouvais l'exploiter en tant qu'actrice.»

Guy A. Lepage a également questionné son invité sur le fait qu'elle est souvent appelée à jouer des personnages de femmes fortes et névrosées - ce que la principale intéressée ne croit pas être dans la vie.

«J'ai beaucoup de plaisir à faire ça, a-t-elle confirmé. Il y a un défi ici, qui est de ne pas faire la même chose à chaque fois. Je n'ai vraiment pas le physique pour faire une jeune première, et je n'ai plus l'âge non plus pour le faire. Qui dit névrosée, dit liberté aussi. Il y a quelque chose qui vient avec la névrose, elle peut aller dans tous les sens.»

Karine Dufour via Radio-Canada

L'invisible

Si les stars du petit écran racontent souvent leurs rencontres avec des spectateurs dans différents lieux publics, Karine Gonthier-Hyndman s'est pour sa part remémorée un moment où elle fut confondue... avec une recherchiste de l'émission Deux filles le matin.

Ce moment cocasse s'est produit après la première année de diffusion de Like-Moi!, à un moment où tous les comédiens de la série commençaient à se faire reconnaître un peu partout... sauf Karine Gonthier-Hyndman.

«J'étais comme un fantôme, j'étais l'affaire la plus beige qui existe dans l'univers. Personne ne me voyait», a-t-elle raconté.

Ce fut du moins le cas jusqu'à un spectacle présenté dans le cadre du festival Osheaga où, aux côtés de son collègue et ami Guillaume Lambert, elle fut confondue avec une employée de la populaire émission du matin par un spectateur très enthousiaste.

«Je pense qu'on en rit encore. Je pensais que c'était mon heure, mais non», a-t-elle conclu avec humour.

Une affaire de famille

Karine Gonthier-Hyndman a également été invitée à parler de la relation qu'elle entretient avec son oncle, le comédien James Hyndman.

«On en parle de plus en plus [de leur métier, ndlr] Plus je travaille, plus on en parle, parce qu'on côtoie les mêmes personnes, on travaille dans le même milieu.

James m'a aidée à avoir un regard lucide sur moi et à être meilleure [...] Il a toujours été là pour me soutenir.»

L'actrice a également expliqué qu'il était important à leurs yeux qu'elle prenne son envol par ses propres moyens pour éviter, justement, qu'elle soit sans cesse associée à lui.

À voir également :