POLITIQUE
15/02/2019 11:37 EST | Actualisé 15/02/2019 11:45 EST

Courtisée par le Parti libéral, Ruth Ellen Brosseau demeurera fidèle au NPD

La députée de Berthier-Maskinongé affirme qu'il n'y a jamais eu de discussions sérieuses.

Photo d'archives de Ruth Ellen Brosseau.
Sean Kilpatrick/La Presse canadienne
Photo d'archives de Ruth Ellen Brosseau.

LOUISEVILLE, Qc — La députée fédérale de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, assure qu'elle sera candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) aux prochaines élections générales, même si elle affirme avoir été approchée pour porter les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC).

Dans une entrevue livrée au journal Le Nouvelliste, la leader parlementaire et porte-parole adjointe du NPD en agriculture et en agroalimentaire précise que même si le PLC l'a contactée, il n'y a jamais eu de discussions sérieuses et que sa famille politique est le Nouveau Parti démocratique.

Mme Brosseau, qui est maintenant âgée de 34 ans, a été élue pour la première fois aux élections générales du 2 mai 2011 lorsque le déferlement de la vague orange a occasionné l'arrivée à la Chambre des communes de nombreux candidats du NPD au Québec.

Son entrée en politique a toutefois été marqué par la controverse. Elle a été élue même si les médias d'information ont révélé que pendant la campagne électorale, elle avait passé quelques jours de vacances à Las Vegas. Sa piètre maîtrise du français à l'époque avait aussi été soulignée alors que la langue première des électeurs de Berthier-Maskinongé est le français.

Par la suite, Mme Brosseau a acquis la réputation de travailler avec acharnement, non seulement pour la population de la circonscription mais aussi pour son perfectionnement du français.

Aux élections générales de 2015, elle a été réélue avec plus de 42 pour cent des voix exprimées dans Berthier-Maskinongé, loin devant le candidat du Bloc québécois.

À voir également: