DIVERTISSEMENT
12/02/2019 10:44 EST | Actualisé 12/02/2019 10:44 EST

La fin de «Russian Doll», les explications et les théories

Quelques pistes qui vous permettront (peut-être) d'y voir plus clair...

Netflix

Netflix commence 2019 en fanfare avec sa nouvelle création. Disponible depuis le 1er février sur la plateforme, Russian Doll a en quelques jours récolté une pluie d'éloges auprès de la presse, décrochant un score de 98% sur le site Rotten Tomatoes.

Le populaire agrégateur des critiques n'a en effet recensé une vaste majorité de spécialistes des séries recommandant vivement cette comédie noire - écrite et produite par Natasha Lyonne (Orange Is the New Black), Amy Poehler (Parks & Recreaction) et Leslye Headland - de huit épisodes d'à peine trente minutes chacun.

Vous avez aussi eu le temps de vous y plonger? L'épisode final vous a alors sans doute plu tout autant qu'il vous a laissé dubitatif sur sa signification. Le HuffPost, dans le même état, a décidé de faire un petit tour des explications qu'avancent les créatrices et des théories qui se partagent entre fans.

ATTENTION SPOILERS

Avant d'exposer hypothèses et bouts de réponses, commençons par un petit résumé de la fin de cette saison 1 (saison 1 car, oui, les créatrices espèrent faire au total trois saisons).

Nadia n'en finit pas de mourir dans les 24 heures qui suivent sa fête d'anniversaire et de recommencer cette infernale soirée. Après avoir découvert, en rencontrant Alan, qu'elle n'était pas seule à vivre en boucle cette période - pendant laquelle son entourage disparaît un peu plus à chaque fois -, elle confronte enfin ses démons intérieurs en espérant rompre le cycle.

Le dernier épisode s'ouvre alors sur une énième boucle qui débute. Sauf que cette fois, tout est redevenu comme avant... à un détail près: Nadia et Alan sont chacun dans un monde où l'autre n'a aucun souvenir des multiples remises à zéro. Tous deux ont cependant le même réflexe et s'aident afin d'éviter ce qui aura causé leur mort originale : Nadia empêche Alan de se suicider et Alan attrape Nadia avant qu'elle ne puisse se faire percuter par une voiture.

Reprenant leurs esprits après être passés si près de la mort, les protagonistes se retrouvent devant un pont sous lequel s'élance une fanfare de rue menée par Horse, le sans-abri dont ils s'étaient pris d'amitié au fur et à mesure des répétions de leur histoire. On voit, grâce à un écran partagé, les deux duo,s le cortège et, par un tour de passe-passe, un des deux Alan disparaît, mais une nouvelle Nadia apparaît. Tout ce beau monde se croise au milieu de la foule joyeuse. La caméra s'éloigne. Fin.

Netflix
Une, deux et trois Nadias dans la scène finale de "Russian Doll" (et un seul Alan)

Le site Polygona eu l'occasion de longuement interroger Leslye Headland, qui a participé à l'écriture, à la production et à la réalisation de la série, et en a profité pour lui demander des explications sur la signification de cette dernière scène. «Toutes les personnes qui ont travaillé sur la série, y compris Amy [Poehler] et Natasha [Lyonne] pourraient répondre très différemment. Il n'y a pas de ''voilà ce que ça veut dire''. Nous savions juste que c'est exactement comme ça que ça devait se terminer. Pour moi, ça rappelle le théâtre, ça m'évoque le rideau final», explique-t-elle.

«On ne brise pas vraiment le quatrième mur, mais cela célèbre le fait que nous arrivons à la fin. Il faut bien que cela finisse, mais c'est aussi une non fin en un sens. Quand vous voyez les deux Nadia la croiser, on peut espérer que vous voyez cela comme une conclusion narrative et que cela vous apporte satisfaction. Mais aussi que vous vous demandiez: ''Est-ce vraiment la fin? Ces boucles finissent-elles un jour?''», confie Headland. «Tout le monde a une interprétation différente. C'est super et c'est exactement comme ça que ça devrait être».

Des éléments bien sympathiques, mais qui ne vous aideront pas à faire la lumière sur le pourquoi du comment. Le HuffPost a donc été voir du côté des théories de fans ou de médias pour dénicher trois théories tangibles sur cette finale.

Théorie n°1 - La Nadia et le Alan qui ont vécu leur mort en boucle se retrouvent à la dernière minute dans le même univers. La fin n'est finalement pas si morose que ça dans l'hypothèse mise de l'avant par le site Screenrant. «Si vous regardez de près la dernière scène, Alan porte le foulard qu'on lui a donné à la fête et Nadia a toujours son chemisier blanc (l'autre Nadia l'avait enlevé alors qu'elle allait coucher avec Mike). Les deux Nadia qu'elle croise et qui vont dans la direction opposée pourraient représenter le fait qu'elle se libère des autres boucles qu'elle a vécues et qui disparaissent. En guise de récompense pour s'être sauvés la vie, les Nadia et Alan originaux sont alors réunis dans le même monde. Ils peuvent maintenant aller de l'avant ensemble, sachant ce que l'autre a vécu».

Théorie n°2 - Toutes les boucles existent encore, les unes par dessus les autres. Sur le site communautaire Reddit, diverses hypothèses commencent aussi à s'enchaîner. Et celle de l'internaute theDorkie est particulièrement discutée. «J'ai regardé la scène je ne sais combien de fois, voici ce que j'en pense. Dans l'écran partagé on observe deux boucles différentes, l'une où Nadia se rappelle de tout et Alan de rien, l'autre où Alan a toujours en tête ses mésaventures et Nadia non. Si vous regardez avec attention le moment où les deux écrans se rencontrent, il y a trois Nadias pendant quelques secondes. Je ne pense pas que ces univers se soient rencontrés pour ne faire qu'un, mais que nous voyons les trois univers superposés».

Par là, theDorkie veut dire que le spectateur voit les deux mondes qui ont été montrés pendant l'épisode final et un troisième qui n'est pas apparu à l'écran, mais dans lequel la Nadia originale et le Alan original se sont réveillés dans le même monde lors de la dernière boucle et ont survécu à la nuit qu'ils ont simplement revécue, maintenant débarrassés de leurs démons personnels. «C'est cet univers que nous voyons à la toute fin en plein écran quand ils sont dans la parade.» Une idée pas si farfelue quand on se rappelle que Nadia dit à un moment à Alan que «la vie est comme une boîte remplie de chronologies différentes» et que quand elle se voit enfant, elle ne pense pas à un fantôme, mais à une version d'elle-même coincée quelque part dans le temps.

Théorie n°3 - Les personnages sont... morts. C'est une idée bien moins joyeuse que l'internaute ajs723 apporte sur Reddit, mais qui rencontre une certaine popularité auprès des fans. L'hypothèse est d'ailleurs évoquée par les personnages eux-mêmes au court d'un épisode: et s'ils étaient coincés au purgatoire?

«Cela serait possible qu'ils soient pris au piège dans ces boucles parce qu'ils ont des choses avec lesquelles ils doivent faire la paix dans leur vie. C'est peut-être pourquoi les plantes et les fruits continuent de pourrir malgré les redémarrages successifs, et que des objets ou personnes disparaissent au fur et à mesure. Cela montre qu'il ne s'agit pas d'une boucle magique intemporelle, mais que le temps continue bel et bien d'avancer pendant leurs mésaventures. Une fois les conflits internes résolus, cette dernière version plus sage d'eux-même est renvoyée au moment où tout a basculé pour qu'ils se guident l'un et l'autre vers le ''paradis''. La parade finale symboliserait l'arrivée heureuse dans une vie après la mort». Une idée qui séduit notamment car le spectacle de rue de la dernière scène rappelle beaucoup les festivités du Día de muertos, le Jour des morts fêté le 2 novembre au Mexique.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également :

Galerie photo Les nouveautés de la semaine sur Netflix Canada Voyez les images