BIEN-ÊTRE
10/02/2019 10:23 EST | Actualisé 10/02/2019 10:26 EST

Pourquoi ai-je aussi facilement des bleus?

Petite analyse des causes les plus fréquentes des bleus inexpliqués et quelques pistes pour y remédier.

LEA PATERSON/SCIENCE PHOTO LIBRARY via Getty Images

Si vous tombez de vélo ou vous cognez la jambe contre la table de chevet, vous pouvez en général vous attendre à voir un bleu apparaître. Mais que faire si vous collectionnez les contusions dont vous n'avez aucun souvenir?

Les professionnels de santé entendent souvent leurs patients se plaindre d'avoir la peau qui "marque facilement". Un bleu, s'il résulte d'une blessure ou d'un traumatisme bénin, n'est la plupart du temps pas inquiétant. Toutefois, si on a des bleus plus souvent que la normale, ils peuvent être source de préoccupation.

Voici quelques pistes qui peuvent expliquer pourquoi vous marquez facilement, ainsi que des conseils d'experts pour y remédier.

1. Cela peut être dû à un traitement médical

Abdal Rhisang Alfarid / EyeEm via Getty Images

Certains médicaments, qu'ils soient sur ordonnance ou en vente libre, peuvent être responsables de vos bleus à répétition.

"On peut s'attendre à se faire facilement des bleus quand on prend un anticoagulant, comme la warfarine par exemple, ou de l'aspirine, puisque ces médicaments servent à fluidifier le sang", commente Cynthia C. Obiozor, spécialiste de médecine interne, hématologue et oncologue à Berkeley, en Californie.

Elle explique que l'huile de poisson, la vitamine E et la prise chronique de stéroïdes peuvent également fluidifier le sang et, de fait, vous rendre plus susceptible d'avoir des bleus.

"Savoir quel médicament vous prenez – on trouve de l'aspirine dans certains traitements contre le mal de tête, par exemple – et éviter tout traumatisme quand vous prenez des fluidifiants sanguins peut vous aider mais, malheureusement, cet effet secondaire est courant", développe Roman Bronfenbrener, professeur au département de dermatologie de l'université de Pennsylvanie et dermatologue à la clinique Yardley Dermatology Associates, en Pennsylvanie.

2. Votre alimentation peut être un catalyseur

"Si vous avez souvent des bleus, vous avez peut-être besoin d'un régime alimentaire plus riche en nutriments, et votre corps exprime ainsi cette carence ", explique Rachel Fine, diététicienne, nutritionniste et propriétaire de "To The Pointe Nutrition", un cabinet de conseils nutritionnels situé à New York.

D'après elle, une carence en vitamine C, qui "aide à réparer les tissus", peut être responsable.

De même que la carence en vitamine K, qui joue un rôle dans la coagulation du sang, ajoute Ysabel Montemayor, diététicienne en chef du service de livraison de repas Fresh 'n' Lean.

Fiona B. Lewis, diététicienne, nutritionniste et fondatrice de LLBJ Culinary and Wellness Enterprises à Jackson, dans le Missouri, vous suggère de tenir un journal de ce que vous mangez, pour garder une trace des vitamines et des minéraux que vous ingérez. Elle conseille de manger des poivrons rouges, des agrumes, des baies et des tomates si vous cherchez à ajouter de la vitamine C dans votre alimentation, et de vous assurer de consommer de grandes quantités de légumes à feuilles, de chou kale, de fanes de navets, d'épinards et de brocoli pour augmenter votre apport en vitamine K.

3. Vous avez passé trop de temps au soleil

Caiaimage/Gina Cholick via Getty Images

Une exposition excessive au soleil peut aussi être responsable de vos nombreux bleus, explique Tsippora Shainhouse, dermatologue à Los Angeles.

"Les rayons UV détruisent le collagène et entraînent une atrophie cutanée [un amincissement de la peau], ce qui rend les vaisseaux susceptibles d'extérioriser le traumatisme", poursuit-elle. "On appelle ces bleus indolores le purpura."

Le sauna et les séances de yoga chaud peuvent aussi jouer un rôle. "La chaleur vasodilate les vaisseaux superficiels de la peau, ce qui explique que vous rougissiez après ou même pendant la séance", développe-t-elle. "Juste après, vous pouvez être plus susceptibles de vous faire des traumatismes ou des lésions vasculaires."

Roman Bronfenbrener vous suggère de porter de l'écran solaire pour vous protéger des rayons UV.

4. Vous y allez trop fort à la gym

Faire trop d'exercice ou pratiquer une activité sportive intense peut provoquer des bosses ou des déchirures musculaires et des fibres du tissu conjonctif, ce qui peut faire apparaître des bleus.

"Plus vous êtes actif physiquement, plus vous risquez de vous faire des contusions ou de saigner", explique Tania Elliott, médecin au NYU Langone Health de New York et porte-parole nationale de l'American College of Allergy, Asthma and Immunology.

5. Vos gènes sont responsables

Croyez-le ou non, mais vos ancêtres peuvent vous avoir transmis cette tendance à marquer facilement.

"La génétique joue un rôle considérable", explique Chelsea Hollander, spécialiste de médecine interne au CareMount Medical de Cortlandt Manor, dans l'État de New York.

Khalid Saeed, médecin au Tampa Bay Concierge Doctor, un cabinet de soins médicaux situé en Floride, précise que ce sont le plus souvent les femmes qui se transmettent cette prédisposition.

"Si vous n'avez pas d'autres symptômes, il n'y a en général pas de quoi s'inquiéter", rassure-t-il.

6. Cela peut survenir avec l'âge

Caiaimage/Tom Merton via Getty Images

En vieillissant, les gens ont tendance à se faire plus facilement des bleus, ce qui, d'après Khalid Saeed, est probablement lié au fait que la peau devient plus fine et que la production de collagène et d'élastine diminue au fil des ans.

Pour vous aider à vous protéger, Ysabel Montemayor conseille d'avoir une alimentation équilibrée et de bien vous hydrater.

"Parmi les vitamines et minéraux associés au renforcement de la peau, on trouve la vitamine C, le zinc et le cuivre, parce qu'ils jouent un rôle dans la formation du collagène," ajoute-t-elle.

7. Vous avez de "faux bleus"

D'après Cynthia Obiozor, les gens qui ont une carnation très claire peuvent remarquer plus de bleus que les autres et, par conséquent, croire qu'ils ont tendance à marquer plus facilement. Les dommages causés par le soleil peuvent aussi provoquer une hyperpigmentation, qu'on peut prendre à tort pour des contusions.

Certaines pathologies donnent aussi l'impression qu'on a des bleus. "Les personnes qui souffrent de diabète peuvent remarquer une décoloration de la peau, prise à tort pour un bleu, mais qui est par essence une modification cutanée chronique liée à une mauvaise circulation sanguine", poursuit-elle.

8. Vous avez des problèmes de foie

Le foie régule la coagulation du sang: un foie endommagé peut donc entraîner saignements et contusions.

Une consommation chronique d'alcool peut endommager votre foie et affecter directement vos globules, ce qui vous rendra davantage susceptible de marquer facilement, explicite Tania Elliott.

De fait, méfiez-vous si vous buvez en grande quantité, et souvent.

"Si vous avez plus de bleus que d'habitude et que vous êtes un gros buveur, cela peut être le signe que vous souffrez d'une cirrhose", explique Khalid Saeed. "Cela peut mettre votre vie en danger, alors allez voir un médecin."

9. Vous souffrez peut-être d'une maladie sous-jacente

Maskot via Getty Images

Si vous avez écarté toutes les explications précédentes, vous pourriez avoir besoin d'aller consulter votre médecin pour voir si vous souffrez d'une maladie sous-jacente, telle que l'hémophilie.

Les plaquettes (un type de cellules sanguines) sont importantes car elles aident à prévenir la formation des bleus, explique Tania Elliott. Quand votre numération plaquettaire tombe en-dessous d'un certain seuil, le sang ne peut pas coaguler correctement.

"Un nombre restreint de plaquettes peut être dû à une maladie du sang. Toutefois, les médicaments, en particulier les antibiotiques, ainsi que les infections graves, peuvent aussi être responsables", indique-t-elle.

En plus des bleus, les pathologies telles que l'hémophilie tendent à s'accompagner d'autres symptômes. Surveillez les saignements de nez inexpliqués, les hémorragies prolongées suite à une coupure ou une procédure médicale, et les marques mystérieuses sur votre peau.

L'anémie due à une carence en fer peut aussi provoquer des bleus. Et, dans de rares cas, certains cancers – tels que la leucémie, le lymphome et le myélome – provoquent des bleus excessifs, dus à une dysfonction plaquettaire.

Alors, quand faut-il s'inquiéter d'avoir facilement des bleus?

En général, la règle de base, c'est de vous écouter et de relever ce qui est anormal.

"Si vous n'avez jamais eu beaucoup de bleus et que, subitement, vous vous mettez à en avoir, il est temps de consulter votre médecin: il pourra vous faire un examen complet, vérifier les médicaments et les compléments que vous prenez et, au besoin, vous prescrire des analyses sanguines", préconise Tania Elliott.

Chelsea Hollander ajoute que l'emplacement d'un bleu peut aussi être un facteur déterminant la gravité de votre état. "Toute contusion sur le tronc ou l'abdomen doit être évaluée par un professionnel de santé, car elle peut dénoter un saignement plus profond ou interne", dit-elle.

Mais les plus petits bleus sur les extrémités, probablement dus à des traumatismes bénins, ne sont en général pas inquiétants. "On se cogne souvent par exemple, c'est normal, et on ne se souvient pas forcément de s'être blessé", conclut-elle.

Cet article, publié sur le HuffPost américain, a été traduit par Laure Motet pour Fast ForWord.