NOUVELLES
08/02/2019 08:11 EST | Actualisé 08/02/2019 08:11 EST

La Sûreté du Québec ouvre une enquête après la mort d'un bébé de cinq mois

La possibilité que la fillette ait succombé à un manque d'oxygène après avoir été molestée est envisagée.

Mario Beauregard/La Presse canadienne

SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC, Qc — La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête sur la mort d'un bébé âgé de cinq mois survenu à l'Hôpital Sainte-Justine, à Montréal, après son transport par ambulance de son domicile de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides, mardi dernier.

La possibilité que la fillette ait succombé à un manque d'oxygène après avoir été molestée est envisagée.

Selon ce qu'une personne de la famille de la petite victime a raconté à la station radiophonique 98,5 FM, la mère qui devait se rendre au travail n'a pu trouver quelqu'un pour garder ses deux enfants pendant son absence. Sa propre mère, une infirmière qui habite dans le même immeuble, n'était pas disponible car elle devait se reposer après de longues heures de travail.

Une amie de la mère des enfants lui a donc recommandé quelqu'un pour assurer la garde; elle a accepté et est partie travailler.

Plus tard, la grand-mère des enfants s'est rendue précipitemment dans le logement des enfants après avoir été informée que la fillette semblait subir un arrêt cardiorespiratoire. Ses tentatives de réanimation ont échoué et les services d'urgence ont été appelés pour procéder au transport de l'enfant à l'hôpital.

Entre-temps, la grand-mère, en état de choc, a elle aussi été conduite à l'hôpital alors que la soeur de la victime a été confiée à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

On ignore tout sur la personne qui devait assurer la garde des enfants pendant l'absence de leur mère.

Ce sont les enquêteurs de l'unité des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec (SQ) qui auraient pris les commandes de l'enquête.