NOUVELLES
08/02/2019 14:08 EST | Actualisé 08/02/2019 14:08 EST

Alexandria Ocasio-Cortez fait jouer le Comité d'éthique à un jeu spécial corruption

L'élue en est arrivée à cibler directement le président des États-Unis, Donald Trump.

La plus jeune femme jamais élue au Congrès, Alexandria Ocasio-Cortez, insuffle un vent de fraîcheur au Congrès américain. Lors d'une audition du comité d'éthique, l'élue new-yorkaise a profité de son temps de parole pour faire un petit jeu de rôles, montrant à quel point la corruption était presque légale dans le cadre du financement des élections.

L'étoile montante du parti démocrate s'est mise dans la peau du méchant, "ce qui mettra d'accord la moitié de la salle", a-t-elle plaisanté. Pendant cinq minutes, elle a déroulé les étapes qui auraient pu lui permettre de rendre la pareille aux entreprises qui auraient financé une de ses campagnes électorales, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Petit à petit, Alexandria Ocasio-Cortez en est arrivée à cibler directement le président des États-Unis, Donald Trump. L'une de ses dernières questions, adressée au président du comité d'éthique, Walter Shaub, portait sur la différence entre les lois appliquées aux membres du Congrès et celles appliquées au président des États-Unis. "Presque aucune loi ne s'applique au président", a répondu Walter Shaub.

"Et c'est déjà super légal pour moi d'être un très mauvais gars. Donc je suppose que c'est encore plus facile pour le président", a-t-elle conclu.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également: