POLITIQUE
05/02/2019 15:55 EST | Actualisé 06/02/2019 11:29 EST

La conseillère de Gatineau Nathalie Lemieux remet en question la rotondité de la Terre

«Qui a décidé que la Terre était ronde et pourquoi le croire lui?»

egal via Getty Images

La conseillère à la Ville de Gatineau et ex-mairesse suppléante, Nathalie Lemieux, qui avait dit que pour elle le mot «islamophobie» n'existait pas, sème à nouveau la controverse.

Cette fois, elle évoque un possible complot sur l'élimination des théories qui expliquent que la Terre serait plate.

Mme Lemieux avait aussi soutenu que l'islamophobie est un problème inventé par le premier ministre Justin Trudeau. Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin a par la suite pris ses distances des commentaires de la conseillère, et lui a enlevé le rôle de mairesse suppléante.

Mme Lemieux en a rajouté sur la page Facebook du Journal de Montréal. Elle a commenté un article qui portait sur la volonté de YouTube de donner moins d'importance aux vidéos portant sur les théories qui évoquent que la Terre est plate.

Capture d'écran/Facebook
Nathalie Lemieux

Dans une envolée lyrique conspirationniste, la conseillère municipale de la ville la plus importante en Outaouais a contesté la décision des institutions qui veulent donner moins de visibilité aux vidéos encourageant cette théorie, qui est complètement fausse, comme prouvée à maintes reprises.

«Première question à se poser est pourquoi maintenant que les gens réalisent que c'est possible que la Terre soit plate ils veulent cacher les explications qui le prouvent? Combien d'argent est détourné à la NASA? Qui a décidé que la Terre était ronde et pourquoi le croire lui?», questionne-t-elle.

Le journal Le Droit, qui a le premier rapporté les commentaires de Nathalie Lemieux, s'est vu refuser une demande d'entrevue avec l'élue pour qu'elle explique ses propos.

Oui, la Terre est bel et bien ronde

Personne n'a «décidé» que la Terre était ronde. Les premières observations scientifiques répertoriées allant dans ce sens ont été faites par Thalès de Milet, penseur grec de l'Antiquité, qui croyait en une Terre en forme de disque.

Ce sont les études de Pythagore, au 6e siècle avant J.-C., qui ont pour la première fois imaginé la Terre comme une sphère. Les recherches historiques permettent d'observer que les penseurs de l'Antiquité dans les siècles suivants croyaient à très grande majorité que la Terre était ronde - mais que les astres tournaient autour de la planète bleue.

Les recherches de Copernic, au 16e siècle, puis de Galilée, au 17e siècle, ont permis de passer du géocentrisme (le Soleil tourne autour de la Terre) à l'héliocentrisme (la Terre tourne autour du Soleil). Galilée fut cependant condamné par l'Église catholique pour avoir soutenu cette position dans un essai considéré comme hérétique en 1633.