DIVERTISSEMENT
01/02/2019 10:50 EST | Actualisé 01/02/2019 10:51 EST

«L'amour est dans le pré»: le charme opère toujours

Les amateurs de romance, de paysages bucoliques et de chemises à carreaux seront de nouveau aux anges au cours des semaines à venir...

Caroline Lessard via Facebook/L'amour est dans le pré

La septième saison de L'amour est dans le pré a pris son envol, ce jeudi 30 janvier, sur les ondes de V. Et tout porte à croire que les amateurs de romance, de paysages bucoliques et de chemises à carreaux seront de nouveau aux anges au cours des semaines à venir.

Comme l'émission peut se vanter d'avoir formé neuf couples solides au fil des ans - unions dont sont nés pas moins de 16 enfants -, Marie-Ève Janvier a d'abord donné des nouvelles des grands gagnants des éditions précédentes.

Et l'animatrice semblait particulièrement confiante de voir la magie opérer de nouveau cette année.

Une belle cuvée

Marie-Ève Janvier est ensuite partie à la rencontre des cinq agriculteurs vedettes de cette septième édition aux quatre coins du Québec - dans une voiture électrique de marque Volvo, nous ont rappelé les nombreuses prises dignes d'une publicité probablement exigées par le commanditaire. Un groupe d'ailleurs susceptible d'attirer un assez large public.

Malgré leur jeune âge, Deven (23 ans), Anthony (27 ans) et Julien (28 ans) incarnent déjà les thèmes forts de l'émission, soit la recherche du grand amour, l'importance de la famille et la quête du bonheur dans la simplicité.

De son côté, Kathleen (32 ans) se décrit comme une personne énergique, travaillante et souriante qui cherche un homme... énergique, travaillant et souriant.

Cette nouvelle saison se démarque également par la présence de Christian (47 ans), le premier candidat de l'histoire de l'émission dans la quarantaine avancée. Contrairement aux autres agriculteurs, Christian, lui-même père de deux enfants, cherche une femme ayant déjà connu les joies de la maternité, et qui aime la musique country.

«Ce n'est pas plus facile qu'à 20 ans de trouver l'amour en agriculture», a-t-il expliqué.

Les prétendant(e)s

Cette première émission s'est terminée avec les rencontres respectives de Kathleen et Deven avec leurs cinq prétendants et prétendantes, parmi lesquels ils devaient choisir leurs trois coups de coeur après une séance de speed-dating.

Du côté de Kathleen, nous avons pu remarquer que si Occupation Double a ses Alexandra, L'amour est dans le pré a ses Alexandre, puisque la candidate a fait la connaissance de non pas un, pas deux, mais bien trois hommes portant ce prénom.

Deux d'entre eux ont d'ailleurs été choisis par l'agricultrice, dont le mécanicien Alexandre V., Kathleen n'étant pas demeurée insensible à son charme et ses petites attentions.

Ce fut ensuite au tour de Deven de discuter avec ses cinq prétendantes. Les jeunes femmes semblaient d'ailleurs beaucoup plus à l'aise devant la caméra que les hommes rencontrés par Kathleen. L'une d'entre elles a quand même admis manger à l'occasion des toasts à la moutarde, ce n'est pas rien!

Nous saurons la semaine prochaine sur lesquelles de ces candidates Deven a finalement arrêté son choix, lui qui a visiblement eu besoin d'une longue réflexion avant de prendre sa décision.

Bref, L'amour est dans le pré demeure dans la simplicité et les valeurs sûres, continuant de miser sur ses forces en ne perdant pas de vue ce qui a fait son succès et continue de la différencier des autres propositions du genre.

De son côté, Marie-Ève Janvier joue de nouveau son rôle à la perfection en guidant et en mettant à l'aise les participants et leurs proches, dont elle parle avec beaucoup d'estime.

Comme quoi on ne change pas une formule gagnante.

L'amour est dans le pré est diffusée les jeudis à 20h, sur les ondes de V.

À voir également :

Galerie photo Les candidats de la 7e saison de «L'amour est dans le pré» Voyez les images