POLITIQUE
30/01/2019 17:42 EST | Actualisé 30/01/2019 17:42 EST

QS attaque le bilan environnemental de Justin Trudeau

«Ce n'est pas parce qu'on est habile sur les réseaux sociaux et qu'on prétend être jeune qu'on est proche de Québec solidaire.»

Gabriel Nadeau-Dubois
PC/Jacques Boissinot
Gabriel Nadeau-Dubois

QUÉBEC — Les libéraux de Justin Trudeau ne forment pas un parti soucieux de l'environnement, lance Québec solidaire (QS) à neuf mois des élections fédérales.

Son coporte-parole, Gabriel Nadeau-Dubois, a servi mercredi une volée de bois vert au premier ministre canadien.

Il répondait à une question sur le rôle de QS durant la campagne électorale fédérale et ses affinités avec les libéraux fédéraux, qui prétendent incarner le changement, la jeunesse et les valeurs progressistes.

M. Nadeau-Dubois a été catégorique. «C'est un gouvernement qui, prenons la question environnementale, continue les politiques de Stephen Harper, les a même radicalisées à certains égards», a-t-il déclaré à la sortie du caucus présessionnel de QS, à Québec.

«Stephen Harper est allé très, très loin dans l'appui aux sables bitumineux, mais il ne s'est, même lui, pas rendu à nationaliser un pipeline. Il a fallu Justin Trudeau pour avoir assez d'imagination pour trouver une manière d'appuyer encore plus fortement les sables bitumineux que le faisait Stephen Harper», a-t-il ajouté.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Lors de la campagne électorale de 2015, le PLC s'était engagé à «réparer les dommages causés par Stephen Harper» et à «donner à nos enfants et nos petits-enfants un pays encore plus beau et prospère que celui que nous avons aujourd'hui».

En 2018, le Canada a acheté l'oléoduc Trans Mountain et tous les actifs de base de Kinder Morgan Canada pour 4,5 milliards $. Selon M. Trudeau, cette décision faisait en sorte de protéger les emplois et la réputation du Canada auprès des investisseurs étrangers.

«Seulement ça, c'est suffisant pour nous éloigner radicalement du PLC, a pesté M. Nadeau-Dubois. Ce gouvernement-là est à l'opposé du projet de société de QS.

«Ce n'est pas parce qu'on est habile sur les réseaux sociaux et qu'on prétend être jeune qu'on est proche de Québec solidaire.»

L'automne dernier, M. Nadeau-Dubois avait fait l'éloge des politiques du gouvernement Trudeau en matière d'immigration. Il avait félicité le premier ministre d'avoir accueilli un grand nombre de réfugiés, ce «qui nous permet de jouer notre rôle de solidarité envers les plus mal pris de notre planète».

Il a assuré mercredi que sa formation politique restera neutre durant la campagne électorale fédérale et n'appuiera aucun parti. Les Canadiens se rendront aux urnes le 21 octobre prochain.