DIVERTISSEMENT
29/01/2019 18:14 EST | Actualisé 29/01/2019 18:45 EST

Phil s’invite: une incursion dans une soirée entre amis vedettes

«On peut dire que l’habitat naturel de l’artiste décoince les invités.»

Elisabeth Cloutier

Se retrouver entre amis dans la cuisine de Maripier Morin ou dans le sous-sol d'Étienne Boulay: voilà ce que propose le talk-show nouveau genre animé par l'humoriste et comédien Phil Roy. Un concept encore jamais vu, où la pièce favorite de la maison d'un artiste est transformé en studio télé. Le temps d'une soirée/talk-show comique évidemment, mais qui est aussi truffée de discussions plus profondes, partagées entre personnalités québécoises bien connues.

Quand le studio vient à l'artiste

«Habituellement, quand un artiste va faire un talk-show, il quitte sa maison pour se rendre sur un plateau de tournage, explique Phil Roy. Avec Phil s'invite, c'est le talk-show qui se rend directement dans la maison de l'artiste invité.»

L'émission est ainsi partagée en deux segments: la visite de la maison afin de savoir où l'équipe de tournage va installer le studio («trouver la pièce qui représente le plus le fait d'inviter des gens chez l'artiste, là où on serait assis si on était son ami dans la vraie vie») et le talk-show en tant que tel, où l'artiste se retrouve accompagné de trois autres invités.

«On peut dire que l'habitat naturel de l'artiste décoince les invités, ajoute l'animateur qui se compare en riant à un chauffeur de taxi dont le rôle est de déposer les gens à un party auquel il aurait envie de participer. Je dois avouer que je trouve difficile de ne pas participer à la discussion, parce que ce n'est pas mon rôle et surtout, parce qu'il y a de belles discussions qui prennent forme sur ce talk-show.»

Elisabeth Cloutier
Phil Roy (Productions J)

On peut remercier Julie Snyder pour ce petit bonheur de voir à l'écran les deux facettes de ce Phil Roy (surtout connu pour son humour) - elle qui avait été charmée lors d'une entrevue «sérieuse» menée par l'humoriste.

«J'ai deux pôles qui m'habitent, affirme-t-il. L'humour, qui est mon premier pôle, ma manière de m'exprimer et de communiquer mes opinions, mes sentiments, mes idées et ma création; et le pôle de la sincérité. Je peux te dire que je me sens bien ou que je me sens mal à travers l'humour, mais aussi avec sincérité. Je n'ai aucun malaise à expliquer pourquoi je me sens triste lors d'une situation grave ou anodine. J'avais le goût de mettre cela de l'avant et c'est Julie (Snyder) qui m'a encouragé à aller là-dedans en me disant que ce qu'elle voulait voir à l'écran, c'était ce gars-là. »

Les onze épisodes de Phil s'invite sont ainsi composées de nombreux moments comiques et de moments plus profonds, à l'image de son animateur.

Premier épisode chez Maripier Morin

Lors du premier épisode, c'est chez Maripier Morin que s'invitent Phil, son équipe de tournage et son studio. Entouré de Patrick Groulx, d'Antoine Olivier Pilon et de Marie-Lyne Joncas, le duo s'amuse, puis aborde naturellement les thèmes de l'ambition, de l'argent et du fait de se diversifier.

«Je trouve qu'on en apprend énormément sur l'artiste qui reçoit le talk-show de cette façon, dit-il. Par exemple, dans le cas de Maripier Morin, on apprend entre autres qu'elle et Brandon Prust - qui sont mariés - n'habitent pas ensemble. Il habite à London, en Ontario, et il ne laisse rien chez Maripier... C'est un tournage intimement chargé où je passe une dizaine d'heures chez un invité, dont presque quatre qui sont toujours filmées, où je suis seul avec l'artiste.»

À partir de ces heures de tournage ne pouvant être toutes présentées à la télé sera créé un volet web rempli de moments inédits qui devrait «marcher fort», croit-il.

Parmi les invités des émissions suivantes, on compte l'animatrice Pénélope McQuade, le comédien Pier-Luc Funk, le couple Martin Juneau-Valérie Roberts, Étienne Boulay et Marilou. Des gens avec qui l'animateur partage définitivement des affinités, même si ne sont pas tous des gens avec qui il entretient une amitié profonde. «Marilou de Trois fois par jour par exemple, je n'étais jamais allé chez elle, mais je savais que je la trouvais intéressante et qu'elle me trouvait aussi intéressant. »

Fait amusant, afin de remercier les artistes de lui permettre de s'incruster dans leur chez soi, l'humoriste propose un segment Phil à tout faire, où il se propose pour rendre un service à l'invité. Maripier Morin héritera ainsi d'un nouveau sofa qu'elle n'avait jamais le temps d'aller magasiner, il fera la vaisselle de Pénélope McQuade, pliera les vêtements de Livia Martin et aidera Martin Juneau et Valérie Roberts à faire leurs boîtes de déménagement.

La cabane à confidences construite pendant l'émission donne aussi lieu à de beaux moments de télé, en présentant l'humain derrière l'artiste.

«Je pense à Safia Nolin, que Julie Snyder dit n'avoir jamais trouvé aussi bonne et pertinente en entrevue. J'avais l'impression d'avoir ses textes de musique en entrevue. Elle a raconté des choses auxquelles on ne s'attendait pas du tout. Pour moi, c'est l'amitié sincère et forte entre Patrice Bélanger et Étienne Boulay qui est venue me chercher. Cela me parle, car mes propres amitiés sont à cette image.»

Sans le chercher vraiment donc, des thèmes comme la famille, l'ambition, la dépendance et l'intensité se sont présentés et transformés en colonnes vertébrales de ces discussions avec les artistes ouvrant leurs portes à Phil Roy, créant ainsi de bien beaux moments de télé.

- Phil s'invite, dès le 30 janvier, 20h, sur les ondes de V