DIVERTISSEMENT
29/01/2019 13:47 EST | Actualisé 30/01/2019 10:33 EST

Hubert Lenoir récolte trois nominations aux Junos

Il est d'ailleurs nommé dans la prestigieuse catégorie «Album de l'année».

Le Québécois Hubert Lenoir n'a pas charmé que les siens en 2018 avec son opéra post-moderne Darlène.

Le jeune musicien de Beauport récolte trois nominations aux Juno Awards, le pendant canadien du gala de l'ADISQ.

Hubert Lenoir est en compétition avec The Weeknd, Shawn Mendes, Jann Arden et Three Days Grace dans la prestigieuse catégorie «Album de l'année».

Mais Lenoir aura aussi la chance de repartir avec un trophée grâce à deux autres nominations, pour «Album pop de l'année» et «Album francophone de l'année». Dans cette dernière catégorie, il affrontera Coeur de pirate, Loud, Philippe Brach et Tire le Coyote.

Pamela Lajeunesse
Le coloré chanteur Hubert Lenoir a fait son entrée au gala de l'ADISQ par la grande porte.

L'artiste de 23 ans avait mis la main sur trois Félix lors du dernier gala de l'ADISQ, marquant les esprits en se glissant l'une de ses statuettes dans la bouche lors de son discours de remerciement. Il avait alors été sacré révélation de l'année, tout en emportant le prix du meilleur album pop, ainsi que celui de la chanson de l'année.

Saura-t-il se faire remarquer par le public canadien-anglais lors de la remise des Junos? À suivre!

D'autres Québécois se démarquent

Si Hubert Lenoir a été le Québécois le plus nommé, d'autres artistes de la Belle Province ont aussi attiré l'oeil des juges.

Le duo montréalais Chromeo, formé de Pee Thugg et de Dave 1, a obtenu deux nominations pour «Groupe de l'année» et «Album pop de l'année».

Suzi Pratt via Getty Images
Le duo Chromeo.

Gabrielle Shonk s'est démarquée avec son album éponyme, récoltant une nomination dans la catégorie «Album adulte alternatif de l'année». Elle se trouve en compagnie du groupe montréalais The Barr Brothers et son album Queens Of The Breakers.

En classique, le pianiste montréalais Marc-André Hamelin s'illustre grâce à son interprétation de la Sonate en si majeur de Schubert dans la catégorie «Album de l'année solo ou musique de chambre». Son collègue Louis Lortie a pour sa part obtenu une nomination dans la catégorie «Album de l'année grand ensemble». Le Choeur de l'Orchestre symphonique de Montréal avec l'OSM a également obtenu une mention pour «l'Album de l'année vocal ou choral».

En musique dance, le Montréalais Jacques Greene aura la chance de compétitionner pour «l'Album de l'année». Du côté électronique, c'est le duo Milk & Bone qui voit son travail reconnu.

L'artiste autochtone Elisapie a aussi séduit les juges de la catégorie «Album autochtone de l'année».

Des Montréalais se font aussi la lutte pour le meilleur album de musique du monde, soit Boogat avec San Cristóbal Baile Inn, Wesli avec Rapadou Kreyol et le groupe Ayrad avec Zoubida.

Finalement, le groupe de métal de Jonquière Voivod a pour sa part obtenu une nomination dans la catégorie «Album de l'année métal ou hard rock».

Le gala de l'industrie musicale canadienne aura lieu le 17 mars à London, en Ontario.

Les têtes d'affiche

L'animation de la soirée a été confiée à la chanteuse Sarah McLachlan dont la carrière a atteint son apogée au milieu des années 1990 grâce aux succès internationaux Angel et Building a Mystery. Elle a récolté 12 prix Juno au cours de sa carrière, dont un prix hommage pour l'ensemble de son oeuvre et un prix pour son engagement humanitaire.

Bien sûr l'industrie musicale canadienne compte son lot de vedettes anglophones; c'est d'ailleurs la star de la pop Shawn Mendes qui mène le bal des nominations dans les catégories auteur-compositeur de l'année, artiste de l'année, meilleur album et choix du public.

D'autres grands noms comme Michael Bublé, Jann Arden, The Weeknd, Avril Lavigne et Alessia Cara font partie des nommés.

Un hommage sera également rendu à Corey Hart, dont les succès Sunglasses at Night et Never Surrender ont fait le tour de la planète dans la décennie 1980.

Avec des informations de La Presse canadienne.

À voir également: