DIVERTISSEMENT
22/01/2019 15:45 EST | Actualisé 23/01/2019 18:26 EST

Igloofest 2019: quand le froid permet de vivre le moment présent

Le slogan «Le festival le plus froid au monde» s'appliquait bien à la soirée de samedi.

Igloofest portait vraiment bien son nom lors du premier week-end de trois du festival.
Cannelle Wiechert/Igloofest
Igloofest portait vraiment bien son nom lors du premier week-end de trois du festival.

Quelque 20 000 courageux se sont déplacés à l'Antarctiquefest - euh, Igloofest, pardon - lors du premier week-end d'activités.

Les vrais amateurs de ce festival hivernal ont bravé le mercure avoisinant les -25 degrés Celsius (et de -35 avec le facteur éolien) samedi soir. À quel point faisait-il froid? Une bière gelait en moins de 15 minutes. Un gin-tonic devenait un «gin pur» en plus ou moins 10 minutes.

La température glaciale avait toutefois un grand avantage. Pour une rare fois dans un événement musical, on ne voyait pas des centaines de téléphones cellulaires tenter d'immortaliser le moment pour les réseaux sociaux. Ceux qui ont essayé de le faire l'ont regretté. Mais pas de panique, l'organisation nous a assuré qu'aucun cas d'engelure n'a été signalé.

Près de 4000 billets ont trouvé preneur pour la dernière soirée de la première fin de semaine de trois d'Igloofest. Évidemment, la météo a refroidi plusieurs personnes, si bien que ce ne sont pas tous les détenteurs de billets qui se sont présentés au quai Jacques-Cartier. Avec son oeil de (insérez votre blague préférée de Piment Fort), le HuffPost Québec a estimé la foule à plus ou moins 3000 personnes samedi soir.

À lire aussi sur Igloofest 2019:


Les gens ont mis du temps à arriver sur le site et les Jacques Greene, Clickbait, Taraval et Anabasine ont dû effectuer leur prestation devant un public parsemé à droite et à gauche à la recherche d'un peu de chaleur.

Par contre, plus la soirée avançait, plus on voyait une nouvelle bande de courageux venir braver le froid pour se déhancher sur les rythmes envoyés par la tête d'affiche, le Britannique Four Tet.

On entendait peu de gens se plaindre du froid pendant les 120 minutes où Four Tet a enchaîné ses chansons les plus dynamiques ainsi que plusieurs bons remix de succès bien connus. Il n'y a rien de mieux qu'un bon classique comme Lose My Breath de Destiny's Child pour se réchauffer le corps en dansant.

Une soirée comme les autres pour l'organisation

Avec un slogan comme «Le festival le plus froid au monde», il n'est pas étonnant d'entendre les organisateurs d'Igloofest indiquer qu'ils sont habitués à ce genre de conditions météorologiques. Un porte-parole de l'événement a dit tout de même croire qu'il s'agissait de l'une des cinq soirées où il a fait le plus froid dans les 13 éditions du festival.

Néanmoins, comme mentionné plus haut dans l'article, aucun cas d'engelure ou d'hypothermie n'a été rapporté.

Fait cocasse, Igloofest a recours à des réfrigérateurs... pour garder les produits - dont ceux alcoolisés - au chaud. L'air ambiant étant parfois trop froid, il s'agit de la meilleure manière de s'assurer que rien ne gèle.

Igloofest se poursuivra du jeudi au samedi jusqu'au 2 février. Chris Lake, Above & Beyond et Chris Liebing seront les têtes d'affiche durant le prochain week-end.

Le festival a également annoncé la tenue d'une journée «Off-Igloo», le samedi 26 janvier. Ayant lieu en après-midi, ce volet gratuit de l'événement permet aux familles - et surtout aux enfants qui ne sont pas admis en soirée - de vivre l'expérience d'Igloofest.

Pour tous les détails sur Igloofest, consultez le igloofest.ca.