NOUVELLES
19/01/2019 12:16 EST | Actualisé 19/01/2019 17:02 EST

«Shutdown»: Trump propose de mieux protéger les «Dreamers»

Mais il demande toujours 5,7 milliards $ pour construire le mur à la frontière mexicaine.

AP Photo/Manuel Balce Ceneta

Pour mettre fin à la paralysie du gouvernement, le président Donald Trump propose aux démocrates de protéger davantage les jeunes immigrants en échange du financement pour son fameux mur à la frontière américano-mexicaine.

Profitant de l'ambiance solennelle de la Maison-Blanche, le président américain a annoncé samedi après-midi les compromis qu'il serait prêt à faire pour rouvrir le gouvernement, qui est partiellement paralysé en raison des désaccords entre l'administration Trump et les démocrates, maintenant majoritaires à la Chambre des représentants.

Cette proposition de l'administration Trump permettrait de protéger temporairement de la déportation les immigrants arrivés illégalement au pays alors qu'ils étaient enfants. Ils sont appelés communément les "Dreamers".

Elle prévoirait aussi le prolongement des protections pour les personnes couvertes par le statut de protection temporaire, un programme qui permet aux gens provenant de certains pays affectés par des catastrophes naturelles et de la violence de rester aux États-Unis. Ce programme serait prolongé de trois ans.

En échange, le président réclame 5,7 milliards $ afin de construire un mur.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

L'offre comprend aussi une enveloppe de 800 millions $ pour de l'aide humanitaire, une autre de 805 millions $ pour l'achat de moyens techniques pour détecter de la drogue aux passages frontaliers, l'embauche de 2750 agents frontaliers et la nomination de 75 équipes au tribunal de l'immigration pour aider à combler le retard de l'étude des dossiers.

Selon lui, cette proposition permettrait de "dénouer l'impasse et de fournir au Congrès une voie pour mettre un terme à la paralysie gouvernementale". Il estime qu'il s'agit là d'un bon compromis que chaque parti devrait accepter.

À VOIR: Le «shutdown» prive Nancy Pelosi de voyager. L'article se poursuit sous la vidéo.

La présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, n'a pas perdu de temps à rejeter le plan proposé par le président. Selon elle, la proposition est "une compilation de plusieurs mesures déjà rejetées et inacceptables". Avant même l'annonce officielle de M. Trump, elle reprochait à la démarche proposée de ne pas avoir été présentée être bonne foi et ne permettrait pas d'aider les immigrants.

M. Trump a indiqué que le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, présentera le projet de loi devant la Chambre haute au cours de la semaine.