NOUVELLES
18/01/2019 07:38 EST | Actualisé 18/01/2019 07:38 EST

La présumée victime d'Éric Salvail veut intenter une poursuite au civil

L'homme en question a lancé une campagne de sociofinancement qui lui servira à payer une éventuelle poursuite au civil.

Un homme qui affirme être la victime à l'origine des accusations criminelles portées cette semaine contre le producteur et animateur Éric Salvail a lancé sur l'internet une campagne de sociofinancement qui lui servira à payer une éventuelle poursuite au civil.

Le site web GoFundMe signale qu'en début de journée, vendredi matin, celui qui se présente sous les initiales D.D. était parvenu à recueillir 365 $ sur les 5000 $ espérés.

Il explique dans son message annexé à sa requête qu'il ne dispose pas de l'argent nécessaire pour entreprendre une action au civil qui serait, affirme-t-il, le seul moyen d'obtenir justice pour lui-même et de réparer une partie de son être qui se trouve en lambeaux.

Il ajoute que la somme de 5000 $ est surtout requise pour la constitution du dossier à présenter à la cour. S'il atteint son objectif, il promet qu'il publiera en guise de preuve une lettre de confirmation de dépenses par l'avocat qui sera embauché pour le représenter.

À LIRE AUSSI:

Éric Salvail a été arrêté mardi dernier par les policiers du Service de police de la ville de Montréal (SPVM). Il est accusé d'agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration d'une personne pour des faits qui remonteraient à 1993.

Les gestes allégués auraient été posés à Montréal.

Éric Salvail, qui est maintenant âgé de 49 ans, devra comparaître au Palais de justice de Montréal le 15 février prochain.