NOUVELLES
16/01/2019 11:17 EST | Actualisé 16/01/2019 11:17 EST

«Shutdown»: les démocrates demandent à Donald Trump de reporter son discours sur l'état de l'Union

Il est prévu pour le 29 janvier.

Photo d'archives de Chuck Schumer et Nancy Pelosi.
SAUL LOEB via Getty Images
Photo d'archives de Chuck Schumer et Nancy Pelosi.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a demandé mercredi à Donald Trump de repousser son grand discours sur l'état de l'Union, prévu le 29 janvier pour présenter son programme annuel, à cause du "shutdown" qui paralyse partiellement les administrations américaines.

"Malheureusement, compte tenu des inquiétudes concernant la sécurité et à moins que les services de l'Etat reprennent, je suggère que nous travaillions ensemble pour trouver une autre date (...) ou que vous envisagiez de donner votre discours sur l'état de l'Union par écrit au Congrès", écrit la chef démocrate, forte de sa nouvelle majorité à la chambre basse.

Mme Pelosi et M. Trump sont engagés dans un bras de fer depuis plus de trois semaines autour de cette impasse budgétaire qui a poussé quelque 800 000 employés fédéraux au chômage forcé, ou à travailler sans solde pour ceux dont les emplois sont jugés essentiels.

Parmi ces derniers figurent les employés du "Secret Service", chargé aux Etats-Unis de la sécurité des personnalités comme le président et d'évènements comme le discours sur l'état de l'Union, rappelle Nancy Pelosi.

À VOIR: un festin à la Maison-Blanche payé par Trump durant le «Shutdown»

"Cependant, le U.S Secret Service et le ministère de la Sécurité intérieure ne sont pas financés depuis 26 jours maintenant", souligne-t-elle.

Au coeur du conflit budgétaire figure le mur que veut ériger Donald Trump à la frontière avec le Mexique, et pour lequel il réclame plus de cinq milliards de dollars. Les démocrates ne veulent pas en entendre parler. Au 26e jour du "shutdown", aucune sortie de crise n'apparaît.

La tradition veut que ce soit le leader de la chambre basse américaine qui invite le président à ce discours annuel devant la Chambre des représentants et le Sénat réunis.

Le nouveau Congrès américain, issu des élections de mi-mandat du 6 novembre, est divisé entre une Chambre haute restée à majorité républicaine mais une chambre basse reprise par les démocrates.

Après son retour historique au perchoir de la Chambre, le 3 janvier, Nancy Pelosi avait adressé la traditionnelle invitation au président Donald Trump pour prononcer son grand discours annuel.

Le discours sur l'état de l'Union est un exercice obligé pour le président qui lui permet d'expliquer au peuple américain et à ses élus ses priorités pour l'année qui commence. Le premier discours de l'état de l'Union avait été prononcé par George Washington le 8 janvier 1790.