POLITIQUE
15/01/2019 20:10 EST | Actualisé 16/01/2019 06:56 EST

#MoiAussi: la victime alléguée du maire d'Anjou expulsée par la force d'une séance publique

Sandra Boursiquot accuse Luis Miranda de l'avoir violée.

La victime alléguée d'un élu montréalais a été expulsée de force d'une séance publique d'un conseil d'arrondissement, mardi soir. Elle manifestait silencieusement avec des pancartes dénonçant ce qu'elle qualifie de viol.

Sandra Boursiquot talonne Luis Miranda, maire de l'arrondissement d'Anjou, depuis plus d'un mois. Elle affirme avoir été violée par l'élu.

Mardi, elle s'est présentée à nouveau devant le conseil d'arrondissement, après avoir fait deux sorties médiatisées en décembre. Mme Boursiquot et quelques accompagnateurs se sont placés au fond de la salle du conseil et ont tenu silencieusement des pancartes. On pouvait y lire des messages tels que «Non à l'agression sexuelle».

Olivier Robichaud
Sandra Boursiquot affirme avoir été violée par le maire de l'arrondissement d'Anjou, Luis Miranda.

Le maire Miranda a immédiatement suspendu la séance. Quelques minutes plus tard, il a demandé aux agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) d'expulser Mme Boursiquot.

Celle-ci a longtemps argumenté avec les agents, affirmant qu'elle ne dérangeait en rien le déroulement de la séance publique. Après plusieurs échanges, les policiers l'ont agrippée et poussée vers la sortie.

Après un moment tendu et plusieurs menaces d'accusations criminelles, Mme Boursiquot a finalement été relâchée sans être mise en état d'arrestation.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Miranda refuse de répondre aux questions

Quant à Luis Miranda, il a refusé de répondre aux questions du HuffPost Québec après la fin de la séance du conseil.

«Je n'ai pas de commentaire à vous faire», a-t-il simplement dit.

M. Miranda souligne que Mme Boursiquot n'a jamais été à l'emploi de la Ville ou de l'arrondissement, contrairement à ce que nous indiquions en décembre. Elle était plutôt bénévole pour son parti.

Le HuffPost Québec avait demandé une réaction du cabinet de M. Miranda avant la publication de l'article du 21 décembre décrivant les allégations d'agression sexuelle, ainsi que des gestes d'intimidation à l'égard de certains acteurs du milieu communautaire. Son cabinet avait alors indiqué qu'il réagirait aux allégations au retour des Fêtes, ce qui n'a pas encore été fait.

Rappelons qu'en plus du cas de Mme Boursiquot, plusieurs organisateurs du milieu communautaire ont indiqué au HuffPost avoir reçu diverses pressions de la part de M. Miranda lorsque leurs politiques ou leurs demandes ne concordaient pas avec ses désirs. Le club local de baseball a perdu un terrain de balle après s'être plaint de salubrité, alors que Concertation Anjou a dû se départir de son directeur général pour avoir appuyé le projet de parc sur le Golf métropolitain d'Anjou.

Luis Miranda est maire d'Anjou depuis 1997, soit avant que l'ancienne ville ne soit fusionnée à Montréal.