POLITIQUE
15/01/2019 14:59 EST | Actualisé 16/01/2019 08:28 EST

N’oubliez pas d’enregistrer vos armes d’ici le 29 janvier, rappelle Émilise Lessard-Therrien

L'élue de Rouyn-Noranda–Témiscamingue enjoint ses collègues députés à montrer l'exemple eux aussi.

Non, les députés de Québec solidaire ne se nourrissent pas exclusivement de pois chiches.

C'est accompagnée de ses deux carabines que la députée-chasseuse de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, a rappelé qu'il ne reste que deux semaines pour enregistrer vos armes à feu en ligne ou par la poste.

La jeune élue invite ses collègues députés qui possèdent eux aussi des armes à montrer l'exemple en s'inscrivant au registre avant la date butoir du 29 janvier. Le processus ne lui a pris que 15 minutes, dit-elle.

L'Agence QMI rapportait il y a quelques jours que moins de 20% des armes en circulation au Québec ont été enregistrées. Il sera possible de s'enregistrer après le 29 janvier, mais les retardataires pourraient s'exposer à des sanctions s'ils sont interceptés par des agents de la paix.

Le gouvernement Legault n'a pas l'intention de repousser la date limite pour s'inscrire au registre des armes.

Malgré la grogne des groupes pro-armes à feu, qui invitent au boycottage du registre, une majorité de Québécois serait en faveur de cette mesure selon un sondage du collectif PolySeSouvient.

La Loi sur l'immatriculation des armes à feu a été adoptée par l'Assemblée nationale en juin 2016. À l'époque, environ le tiers du caucus de la Coalition avenir Québec s'y était opposé:

  • Éric Caire (La Peltrie)

  • Sébastien Schneeberger (Drummond-Bois-Francs)

  • André Lamontagne (Johnson)

  • Chantal Soucy (Saint-Hyacinthe)

  • André Spénard (Beauce-Nord)

  • François Paradis (Lévis)

  • Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière)

Voir aussi:

Galerie photo Tous les nouveaux visages à l'Assemblée nationale Voyez les images