NOUVELLES
14/01/2019 15:41 EST | Actualisé 14/01/2019 15:52 EST

Si un astéroïde frappait la Terre, la NASA nous le dirait

Mais si tout le bon vin venait qu'à disparaître, posez-vous des questions.

Science Photo Library - ANDRZEJ WOJCICKI via Getty Images

Si un astéroïde frappait la Terre, est-ce que la NASA nous en informerait? Voici une des questions les plus fréquentes adressée aux scientifiques de l'agence américaine.

La réponse de l'astronome Michelle Thaller est sans équivoque, s'apparentant à quelque chose comme «bien sûr que oui, voyons!».

Dans une vidéo de Big Think publiée sur YouTube, Mme Thaller explique qu'il va de soi que la NASA informe le public de ses connaissances sur l'univers qui nous entoure et n'aurait aucune raison de garder ses informations privées.

«Chaque nuit, nous observons le ciel à la recherche d'objets qui pourraient entrer en collision avec la Terre, et si on trouve quoi que ce soit qui pourrait être risqué, on avertit beaucoup de gens», explique d'abord la scientifique de la NASA.

Ensuite, elle indique qu'aucune nation sur Terre «possède» le ciel ou l'espace, donc il serait pratiquement impossible pour la NASA de cacher quelque chose que d'autres scientifiques ailleurs dans le monde pourraient également observer.

D'autre part, Michelle Thaller rappelle que les scientifiques «sont aussi des humains». «Les gens nous demandent "est-ce que la NASA nous le dirait si un astéroïde se dirigerait sur Terre?" Qui est le "nous" ici? Est-ce que je ne fais pas partie du "nous"?», sous-entendant qu'elle serait autant touchée que quiconque par une telle catastrophe.

Revenant sur les annonces de fin du monde en 2012 avec la fin du calendrier maya, Mme Thaller raconte avec humour une anecdote d'une personne qui l'a appelée pour savoir si le monde arrivait réellement à sa fin. «Vous ne croyez pas que je suis humaine? Vous vous imaginez que si le monde arrive à sa fin, je vais rester assise à mon bureau à travailler? Je ne pense pas!»

«Le jour où vous verrez les scientifiques acheter tout le meilleur vin et atteindre la limite de leur carte de crédit, là, inquiétez-vous!», a-t-elle lancé.

Plus sérieusement, elle révèle que la NASA étudie présentement des façons dont on pourrait modifier la trajectoire d'objets qui toucheraient la Terre.

Et puis, vous êtes rassurés?