BIEN-ÊTRE
10/01/2019 09:42 EST | Actualisé 10/01/2019 09:49 EST

À chaque retard de train, cette Allemande tricote son écharpe et elle est sacrément longue

Elle a trouvé un moyen original de passer le temps.

Sara Weber, la fille de la tricoteuse, a partagé sur Twitter l'histoire de cette écharpe.
Capture d'écran Twitter
Sara Weber, la fille de la tricoteuse, a partagé sur Twitter l'histoire de cette écharpe.

En Allemagne, une écharpe est devenue célèbre. Non pas pour son style, mais plutôt pour ce qu'elle représente. Elle a été conçue par une habitante de banlieue dans la région de Munich, à chaque fois que son train avait du retard.

Sa fille, la journaliste Sara Weber, a décidé de partager l'histoire de cette écharpe sur Twitter ce dimanche 6 janvier.

"Ma mère habite en banlieue dans la région de Munich. C'est une tricoteuse passionnée. En 2018, elle a tricoté une écharpe nommée 'Retard de train', soit deux rangées par jour: gris pour les retards de moins de 5 minutes, rose pour ceux de 5 à 30 minutes et rouge pour ceux de plus de 30 minutes".

"Au printemps, tout allait bien. Il y avait beaucoup de gris et de rose. Ensuite, tout a été rouge pendant un moment à cause d'un remplacement de rails qui a duré toutes les vacances d'été. Au lieu de faire 40 minutes de trajet, elle en a eu pour un peu moins de deux heures. Tous les jours. Pendant 6 semaines et demie".

"Elle espérait que le trafic s'améliorerait d'ici la fin de l'année. Mais le rouge continuait d'être la couleur dominante. Défauts de portes, perturbations, retard de trains, Huit pelotes de laine se sont entrecroisées. Seulement la moitié était grise. Son billet MMV inclus dans son abonnement mensuel lui coûte plus de 175 euros par mois".

Retweetée et partagée à de nombreuses reprises, l'histoire de cette écharpe a inspiré les internautes allemands.

"Très bonne idée. Salutations à ta mère, même si on ne se connaît pas".

"Votre mère est un génie. Aussi bizarre mais géniale".

"C'est un mémorial ou un Mahnschal [contraction intraduisible de 'mémorial' et 'écharpe', ndlr]. C'est cool"

"C'est juste génial"

Constatant le succès de cette écharpe, la journaliste réagit et annonce le 7 janvier sur Twitter que sa mère a décidé de la mettre aux enchères au profit de Bahnhofsmission, une organisation caritative qui opère dans une centaine de gares pour offrir de petits services aux voyageurs.

"Comme vous étiez très nombreux à me demander des nouvelles de cette écharpe, ma mère, très touchée par les nombreuses réactions, a décidé de la mettre aux enchères au profit de @Bahnhofsmission".

Devenue virale, l'histoire de cette écharpe a aussi intéressé les médias comme la chaîne d'information allemande DW News et CNN:

"Une banlieusarde allemande tricote une nouvelle rangée dans son écharpe à chaque fois que son train a du retard. (Attention spoiler : C'est une longue écharpe").

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.