NOUVELLES
09/01/2019 08:51 EST | Actualisé 10/01/2019 15:38 EST

Montréal: un conflit entre deux personnes provoque un arrêt de service sur trois lignes de métro

Un usager en a aspergé un autre de poivre de cayenne, provoquant une évacuation.

Une altercation entre deux personnes a causé bien des maux de tête aux usagers du métro de Montréal, mercredi matin.

Le service a été interrompu sur la ligne jaune, ainsi que sur une partie des lignes orange et verte, peu après 8h.

«Il y a eu un conflit entre deux personnes et l'une d'entre elles a aspergé l'autre de poivre de cayenne», a expliqué l'agente Caroline Chèvrefils du Service de police de la Ville de Montréal au HuffPost Québec.

Peu après 9h, Radio-Canada rapportait que le suspect est un homme dans la quarantaine et qu'il aurait pris la fuite. La personne aspergée de poivre de cayenne serait un homme dans la cinquantaine.

Le service a repris graduellement peu avant 9h, selon la Société de transport de Montréal. La ligne bleue n'a pas été touchée par l'interruption de service.

Des portes anti-suicide

Philippe Schnobb, porte-parole de la STM, a défendu le travail des services d'urgence lors de l'intervention. Il souligne que la STM ne peut rien faire pour empêcher quelqu'un de se présenter dans une station de métro avec une substance dangereuse.

Il rappelle toutefois que la STM étudie la possibilité d'ajouter des portes palières, aussi appelées «portes anti-suicide», dans certaines stations. Ces installations bloquent l'accès aux rails et les portes ne s'ouvrent qu'au moment d'embarquer dans le train.

«Nous y travaillons. Nous avons un budget pour étudier cette solution dans le projet de prolongement de la ligne bleue et nous aurons des décisions à prendre bientôt», affirme-t-il en point de presse.

Les portes palières auraient pu prévenir une autre interruption majeure survenue sur la ligne orange lundi, lorsqu'une personne a tenté de se suicider. Elles pourraient aussi prévenir une panoplie de petites interruptions qui surviennent lorsque des objets sont échappés sur les rails.

La Presse Canadienne
Philippe Schnobb, président de la Société de transport de Montréal.

Les nouvelles infrastructures de la ligne bleue seront construites pour accueillir des portes palières, mais celles-ci ne seront véritablement installées que lorsque les trains AZUR auront entièrement remplacé les MR-73. Ces deux types de trains de métro n'ont pas le même nombre de portes, ce qui compliquerait l'alignement avec les portes palières.

La STM lancera aussi des études cette année en vue d'installer des portes anti-suicide sur 13 stations de la ligne orange, entre les stations Crémazie et Bonaventure.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ajoute toutefois que la fiabilité du réseau de métro passera nécessairement par un désengorgement de la ligne orange et de la station Berri-UQÀM. Elle rappelle que c'est le but de son projet de ligne rose, mais se dit aussi ouverte à tout autre projet ayant un objectif semblable.

Rappelons que 2018 a été l'une des pires années de la STM en termes de ponctualité du métro et des autobus. Près de la moitié des interruptions de service du métro sont causées par les usagers.

À lire également:

» Le métro en panne et les bus plus en retard que jamais

» Ligne bleue: Montréal ajoute des travaux... et des coûts