NOUVELLES
09/01/2019 19:50 EST | Actualisé 10/01/2019 10:29 EST

Cyberintimidation: Maxime Comtois réagit à la haine à son endroit

Le fiel des internautes anglophones s'était déversé sur l'ado de 19 ans après qu'il eut manqué un tir de pénalité.

Rich Lam via Getty Images

Le capitaine d'Équipe Canada au Championnat du monde de hockey junior, Maxime Comtois, est revenu mercredi sur la cyberintimidation dont il a fait les frais après la défaite du Canada en quart de finale contre la Finlande.

Le revers de 2-1 en prolongation face aux Finlandais a privé les Canadiens d'une place dans le carré d'as et, surtout, d'une chance de remporter une médaille.

Le fiel des internautes anglophones s'était déversé sur l'ado de 19 ans après qu'il eut manqué un tir de pénalité.

Sur Twitter, Comtois a tenu à remercier ceux qui l'ont soutenu, lui et sa famille, depuis la défaite canadienne. «La cyber intimidation est une menace présente. Personne ne devrais subir ceci. Si vous êtes ou avez déjà été victime d'intimidation, parler en! Vaut mieux prévenir que guérir!» [SIC]

Disant avoir lui-même grandi dans l'épreuve de la défaite, on ne peut qu'espérer que ce soit tout le Canada en entier qui grandira de ses sages paroles.

Depuis que l'équipe du Canada a été éliminée, le 2 janvier, aucune réaction officielle n'a été émise par Hockey Canada à propos des attaques infligées à son jeune joueur.

Samedi dernier, les Ducks d'Anaheim, l'équipe de la Ligue nationale (LNH) qui a repêché Comtois en 2017, a annoncé qu'il avait disputé le Championnat du monde avec une dislocation de l'épaule.

Avec des informations de Christian Labarre-Dufresne et de La Presse canadienne.