NOUVELLES
08/01/2019 09:22 EST | Actualisé 08/01/2019 09:23 EST

Une ville de Terre-Neuve envahie par les phoques

Ils sont parfois au milieu de la route.

Courtoisie Brendon Fitzpatrick/La Presse canadienne

RODDICKTON, T.-N.-L. — Les phoques ont envahi les rues d'une ville du nord de Terre-Neuve. Ses habitants craignent pour la sécurité des animaux, mais se sont fait avertir de rester à l'écart.

Brendon Fitzpatrick, résidant de la municipalité de Roddickton, a affirmé que des phoques avaient été aperçus dans la région dès le mois d'octobre. Mais ces dernières semaines, les animaux se sont promenés dans la ville, parfois au milieu de la route.

Dans les images que M. Fitzpatrick a publiées sur Twitter, on peut voir des phoques se déplacer dans la rue, nager dans un ruisseau et grimper sur un banc de neige près d'une station-service.

Les gens accourent près des animaux, arrêtent leur motoneige pour pouvoir les observer, et les phoques ne bougent pas, a-t-il raconté.

M. Fitzpatrick a vu les bêtes en groupe de deux ou trois et au total, il en a aperçu plus d'une vingtaine.

Il s'inquiète de leur sort, puisqu'ils pourraient être blessés par des véhicules ou des curieux qui s'approcheraient trop d'eux. M. Fitzpatrick espère que le ministère des Pêches se manifeste pour ramener les animaux dans leur habitat naturel.

Dans un communiqué, le ministère a assuré qu'il surveillait la situation. Il a rappelé à la population qu'il était illégal et dangereux de déranger un mammifère marin.

«Les phoques sont des animaux sauvages qui peuvent être imprévisibles et qui peuvent devenir agressifs pour se protéger. Dans de rares cas, les phoques transportent des infections qui peuvent être transmises aux humains», a indiqué le ministère.

«Nous voudrions rappeler aux gens qu'il est illégal de déranger un mammifère marin et que l'interaction humaine peut déranger la vie normale d'un animal et mener à des blessures ou la mort chez l'animal.»

L'an dernier, un phoque du Groenland qui avait charmé des spectateurs sur une plage de Terre-Neuve-et-Labrador avait été retrouvé mort quelques jours plus tard.

À voir également: