NOUVELLES
08/01/2019 14:01 EST | Actualisé 08/01/2019 14:01 EST

Nintendo pourrait arrêter éventuellement de faire des consoles

Le président de la compagnie connue pour ses jeux vidéo est ouvert à toutes les possibilités.

Guillaume Payen/SOPA Images/LightRocket via Getty Images
La première console de Nintendo, la Famicom distribuée au Japon, et la plus récente Switch, lancée en 2017.

Idée folle? Pas selon le président du géant japonais des jeux vidéo. Selon lui, à long terme, Nintendo pourrait bel et bien arrêter le développement et la production de nouvelles consoles.

C'est du moins ce que Shuntaro Furukawa a confié au journal financier Nikkei (et traduit en anglais par Nintendo Everything).

À la question «avez-vous déjà vécu un dilemme d'innovation - où les succès passés de la compagnie étaient trop énormes, rendant l'innovation impossible?», la réponse de Furukawa a de quoi surprendre quelques amateurs de la populaire compagnie.

«Nous ne sommes pas vraiment concentrés que sur nos consoles. Pour le moment, nous proposons le Nintendo Switch et ses jeux, développés de manière unique, et c'est sur quoi nous nous basons pour offrir "l'expérience Nintendo". Cela étant dit, la technologie évolue. Nous continuerons de penser avec souplesse à la manière de fournir cette expérience au fil du temps.»

«Cela fait plus de 30 ans que nous avons commencé à développer des consoles. L'histoire de Nintendo remonte encore plus loin, et à travers toutes les luttes auxquelles la compagnie a été confrontées, la seule chose à laquelle elle pensait était de savoir quoi faire ensuite. À long terme, la vision de notre entreprise pourrait peut-être s'éloigner des consoles de salon - la flexibilité est tout aussi importante que l'ingéniosité.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Effectivement, Nintendo est une compagnie qui existe depuis 1889, et qui produisait au départ des cartes à jouer. Ce n'est que dans les années 1970 que l'entreprise a commencé à s'intéresser à l'électronique, via la vente de bornes d'arcades. Nintendo a ensuite amené les jeux vidéo dans le salon des Japonais en 1983 avec le lancement de la Famicom, qui a vu le jour en Amérique du Nord sous le nom et design de Nintendo entertainment system (NES) deux ans plus tard.

La philosophie de Shuntaro Furukawa, qui est en poste depuis avril 2018, n'est donc pas si extraterrestre par rapport à la culture d'entreprise.

Alors, est-ce que la Switch est officiellement la dernière console de Nintendo? Seul le temps nous le dira. La dernière console de Nintendo est un succès commercial grâce à sa double jouabilité, sur la télé et dans les mains.

Cependant, les limitations de puissance de la console, qui est plus faible que la PS4 Pro et la Xbox One X, pourraient nuire à son futur dans l'optique où Sony et Microsoft se préparent à lancer leur console de nouvelle génération pour 2020.