DIVERTISSEMENT
08/01/2019 15:03 EST | Actualisé 08/01/2019 15:03 EST

Quel avenir pour «La fureur»?

«La fureur, spéciale 20 ans» fut un franc succès et le public en redemande, mais...

Radio-Canada

Samedi dernier, La fureur, spéciale 20 ans a fait revivre une tonne d'émotions aux téléspectateurs friands de musique populaire et de nostalgie.

Preuve ultime de ce succès: 1 486 000 personnes étaient installées confortablement devant leur téléviseur pour assister à cette «proposition unique». Pour un samedi soir, ce n'est pas rien.

Il n'en fallait évidemment pas plus pour que les fans en redemandent. Une pétition a même été lancée par une spectatrice pour tenter de convaincre Radio-Canada de réintégrer l'émission à sa grille horaire.

Il est vrai que le concept, souvent imité, mais jamais égalé, possède une énergie et une intensité qui lui sont propres et, surtout, qui crèvent toujours l'écran.

Mais la télé et la façon dont nous la consommons étant ce qu'elles sont aujourd'hui, le succès serait-il vraiment au rendez-vous si La fureur retrouvait sa place dans la grille horaire d'ICI Télé les vendredis soirs?

Radio-Canada le croit, mais...

Dans les pages de La Presse+, Hugo Dumas rapportait, ce lundi 7 janvier, que Radio-Canada serait intéressée à faire revivre La fureur, mais seulement si Véronique Cloutier acceptait de reprendre la barre de l'émission.

De son côté, la populaire animatrice désire continuer d'avancer en développant de nouveaux projets plutôt que de regarder en arrière.

Puis il y a l'idée de retenter l'expérience en faisant de cette lutte amicale (mais non moins acharnée) entre les gars et les filles un spécial annuel.

Le potentiel est certainement là et La fureur pourrait facilement s'intégrer à la programmation des Fêtes d'ICI Télé entre Noël et le Jour de l'an pour faire «lever le party» dans les chaumières du Québec.

Après tout, Véronique Cloutier l'a bien fait avec le Bye Bye pendant des années, et animera de nouveau le Gala des prix Gémeaux l'automne prochain.

Mises au points

Si le projet venait à se concrétiser, le format devrait, certes, être retravaillé afin de miser un peu moins sur la nostalgie, et moderniser la proposition sans la dénaturer.

Une émission spéciale annuelle permettrait également de diversifier les surprises, les registres et les candidats.

Un mélange de vétérans et de recrues ne serait plus forcément «obligatoire», mais une certaine continuité devrait néanmoins être assurée. Car le retour en force d'Élyse Marquis et Sébastien Benoît pour La fureur, spéciale 20 ans, en fut certainement l'un des faits saillants.

Chose certaine, si on se fie à l'émission de samedi dernier, peu importe les participants, l'atmosphère électrisante qui règne sur le plateau est en soi suffisante pour inspirer n'importe quel artiste à tout donner pour la victoire.

Et tant que cette intensité demeurera intacte, La fureur pourrait avoir encore plusieurs belles années devant elle.

À voir également :