NOUVELLES
06/01/2019 11:21 EST | Actualisé 06/01/2019 11:23 EST

Pologne: un jeu d'évasion fermé après la mort de cinq ados

Le premier ministre Mateusz Morawiecki fait état d'une «immense tragédie».

VARSOVIE, Pologne — Les autorités polonaises ont fait fermer 13 sites de jeux d'évasion en raison de lacunes en matière de sécurité, dans la foulée de la mort de cinq adolescentes vendredi dans la ville de Koszalin.

Le premier ministre Mateusz Morawiecki fait état d'une «immense tragédie» et demande à la population de signaler aux policiers et aux pompiers toute installation non conforme.

Les cinq filles âgées de 15 ans célébraient un anniversaire en participant à ce jeu, qui consiste à être enfermé à clé dans une salle ou un édifice et devoir trouver des indices pour s'échapper. Vu comme un défi intellectuel, ce concept est très populaire auprès des adolescents en Pologne.

Les jeunes amies ont succombé à une intoxication au monoxyde de carbone lorsqu'un incendie a éclaté dans une pièce avoisinante. Il n'y avait aucune sortie d'urgence, rapporte le chef des pompiers de la région, Leszek Suski.

L'homme qui opérait ce site a été placé en détention et son employé, lui-même blessé dans l'incendie, sera également interrogé, affirme le chef de police local, Jaroslaw Szymczyk.

Lors d'une cérémonie commémorative à la cathédrale de Koszalin, un évêque a identifié les victimes par leur prénom: Julia, Amelia, Gosia, Karolina et Wiktoria.

Depuis vendredi, près de 200 des 1100 salles de jeux d'évasion du pays ont été inspectées. De ce nombre, 13 ont été immédiatement fermées.