BIEN-ÊTRE
05/01/2019 11:46 EST | Actualisé 05/01/2019 11:47 EST

Ces charmantes vidéos de familles chinoises sont devenues virales

Préparez-vous à trouver ça pas mal mignon.

TikTok
Des vidéoclips TikTok de quatre générations de familles chinoises gagnent le coeur de l'internet.

Gardez la boîte de mouchoirs pas loin, ça se peut que vous en ayez besoin.

Des Chinois prennent de courtes vidéos de leurs familles multigénérationnelles sur l'application TikTok - en mettant l'emphase sur le «multi».

Regardez les clips ici:

Chaque vidéo débute avec un fils ou une fille à l'écran, appelant leur père ou leur mère respectivement. Puis le père ou la mère apparaît, et appelle à son tour son père ou sa mère. Puis ce parent appelle ses parents, jusqu'à ce que quatre générations soient debout, une à côté de l'autre.

C'est pas mal cool à regarder. Il y a même quelques prestations à la fin du montage ci-haut.

La journaliste de Buzzfeed Kassy Cho a amené le mème aux masses qui ne sont pas sur TikTok avec ses tweets vendredi matin, et la toile est rapidement tombée en amour.

«Ce mème de quatre générations chinoises est tellement cute»

«Quand la dernière "ma" sort...»

«ohhhhhhhh c'est à ça que sert VRAIMENT l'internet. Au moins on a résous ce mystère»

«C'est la chose la plus mignonne que j'ai jamais vu»

Les clips ont été créés sur la très populaire plateforme chinoise Douyin, aussi connue sous le nom de TikTok, qui permet à ses utilisateurs de créer des courtes vidéos de 15 secondes, au son d'une musique. Une publication TikTok du 19 décembre sur le site de microblogage chinois Weibo a révélé qu'un de ces mèmes a généré deux millions de «j'aime».

TikTok est la sixième application la plus populaire au monde, grâce à son mariage récent avec Musical.ly, qui était une autre appli de création de courtes vidéos.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Alors, vous savez ce que font les enfants de nos jours. Et leurs parents. Et les parents de leurs parents. Et les parents des parents de leurs parents.

Excusez-nous pendant qu'on réécoute ce montage.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.