NOUVELLES
05/01/2019 18:24 EST | Actualisé 08/01/2019 10:21 EST

«C'est toujours spécial de revenir à Montréal», affirme P.K. Subban

Subban a admis être excité à l'idée de jouer à nouveau dans l'aréna qu'il a fait vibrer pendant sept saisons.

THE CANADIAN PRESS/AP, Paul Sancya

P.K. Subban dit ne pas avoir changé en deux ans et demi depuis la transaction qui l'a fait passer du Canadien aux Predators de Nashville.

En fait, il n'y a qu'une chose qui est différente.

«J'ai une copine (la skieuse Lindsey Vonn). C'est le plus gros changement. À part ça? Je continue à être moi-même, à me présenter avec la même énergie chaque jour à l'aréna en ayant le désir d'apprendre», a raconté Subban samedi, avant de disputer un troisième match dans l'uniforme des Predators au Centre Bell.

Maintenant âgé de 29 ans, Subban a admis être excité à l'idée de jouer à nouveau dans l'aréna qu'il a fait vibrer pendant sept saisons.

«C'est toujours spécial de revenir à Montréal, particulièrement un samedi soir, a-t-il dit. Il y a quelques arénas dans la ligue où c'est encore plus spécial le samedi soir et c'est le cas ici.

«Je suis très à l'aise à Nashville, mais c'est toujours particulier de revenir ici. C'est une ville canadienne et l'histoire est si riche ici. C'est spécial pour tout le monde, pas seulement moi.»

Questionné sur ce qu'il préférait du Centre Bell, Subban n'a pas hésité.

«Le personnel du garage, a-t-il répondu. Les agents de sécurité du garage étaient devenus de bons amis. Vous les croisez chaque jour et ils prennent soin de vous et de votre famille quand vous arrivez à l'aréna.

«La glace a aussi toujours été fantastique ici, a-t-il ajouté. Je me rappelle lors de mon dernier passage que j'avais réalisé à quel point la glace est excellente au Centre Bell. J'ai été gâté de pouvoir jouer sur cette glace 41 fois par année. C'est une fois que vous êtes partis et que vous revenez que vous réalisez à quel point elle était bonne.»

Puisque les Predators jouaient vendredi à Detroit et devaient prendre la direction de Toronto immédiatement après le duel face au Canadien, Subban n'aura pas eu l'occasion de profiter pleinement du passage de l'équipe à Montréal.

«Si j'avais eu plus de temps, je serais bien sûr allé à l'hôpital», a-t-il noté, alors qu'il continue à honorer l'engagement de sept ans qu'il avait annoncé en septembre 2015 envers la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Subban a raté 19 rencontres cette saison en raison d'une blessure au haut du corps. Il disputait samedi un sixième match depuis son retour au jeu le 27 décembre. Malgré son absence et quelques ennuis à l'étranger, les Predators sont parmi les prétendants aux grands honneurs cette saison.

Au moment de la transaction entre le Tricolore et les Predators, qui a eu lieu le 29 juin 2016, Subban avait indiqué qu'il regrettait ne pas avoir été en mesure de gagner la coupe Stanley avec le Canadien. Il continue à avoir cet objectif avec les Predators.

«Mon but est d'aider l'équipe à gagner la coupe. Nous avons franchi certaines étapes en atteignant la finale et en gagnant le trophée des Présidents. Nous avons connu de longs parcours à chaque saison depuis mon arrivée, a rappelé Subban. Nous avons une très bonne équipe avec une bonne profondeur. Nous commençons à voir les blessés revenir au jeu. Quand tout le monde sera en santé, j'espère que nous connaîtrons une bonne séquence.»