NOUVELLES
03/01/2019 09:17 EST | Actualisé 03/01/2019 09:17 EST

Le bilan routier de la Sûreté du Québec pour 2018 est un peu encourageant

Mais il y a encore du chemin à faire.

GummyBone via Getty Images

Le bilan routier de l'année 2018 que la Sûreté du Québec (SQ) dresse jeudi contient quelques améliorations encourageantes.

Les données provisoires révèlent que le nombre de collisions mortelles est passé de 243 en 2017 à 235 l'année dernière.

Le nombre de décès a aussi reculé, de 268 à 253. La SQ précise que le nombre de personnes décédées âgées de 16 à 24 ans a diminué de 32 pour cent, de 57 en 2017 à 39 l'an dernier.

Le nombre de collisions mortelles liées à la vitesse excessive est passé en un an de 76 à 72, mais la SQ signale que sur le territoire qu'elle patrouille, la vitesse excessive a encore dominé en 2018 le palmarès des causes de collisions mortelles, soit dans plus de 30 pour cent des cas.

EN VIDÉO: La police peut maintenant exiger un alcootest à tous les conducteurs qu'elle interpelle

La distraction au volant, qui comprend l'usage au volant du téléphone cellulaire, aurait été impliquée dans 11 pour cent des collisions mortelles en 2018. La conduite avec capacités affaiblies par l'alcool, la drogue ou une combinaison des deux a suivi dans le palmarès des causes probables de collisions mortelles, malgré une légère baisse à 8 pour cent en 2018.

La Sûreté du Québec déplore par ailleurs que la négligence d'avoir porté la ceinture de sécurité a été constatée chez 45 personnes décédées dans des accidents, comparativement à 23 en 2017. Pourtant, le nombre de constats distribués l'an dernier pour cette infraction a été semblable à celui de 2017.

La SQ rappelle que le port de la ceinture, qui est obligatoire, a aussi un lien direct avec la gravité des blessures lors d'une collision.

Le corps policier conclut son bilan en signalant que près des deux tiers des collisions mortelles survenues en 2018 se sont produites en période de meilleure visibilité, soit entre 8h00 et 20h00, et que le vendredi a été l'an dernier la journée de la semaine où il y a eu le plus de collisions mortelles.