DIVERTISSEMENT
31/12/2018 16:24 EST | Actualisé 31/12/2018 16:27 EST

«Occupation Double Grèce»: les candidats disent au revoir à 2018

Une année remplie de défis, mais surtout d'amour!

Ils avaient tous leurs raisons d'embarquer dans l'aventure d'Occupation Double Grèce. Après avoir pris la décision de quitter le Québec pendant tout l'automne, ils sont revenus abasourdis de tout l'amour du public, avec une meilleure conscience de leurs qualités et leurs défauts, mais surtout avec une envie de poursuivre leurs rêves en 2019.

Voici ce que les principaux finalistes ont souhaité pour la nouvelle année.

Catherine

Andrew

Renaud

Jessika

Olivier

Pézie

Julie-Anne

Yan

Maude

Jonathan

À tout seigneur, tout honneur, voici le message de l'animateur Jay du Temple:

C'est fascinant comment le temps est absurde. La vitesse à laquelle il va parfois et, au contraire, les moments qui semblent interminables. Souvent, relié au plaisir qu'on y retire. Une bataille de boules de neige d'une heure passe drastiquement plus vite qu'un examen final de la même durée. On aime la rapidité. L'instantanéité. Le wifi. J'ai beaucoup de gens qui me suivent ici depuis quelque temps. Quand j'y pense trop, ça me donne le vertige. Puis, quand je réalise le bien que je peux possiblement faire avec cette foule, je souris. Le temps des fêtes est pour moi un moment de réflexion, de bilan sur la dernière année. C'est rempli de nostalgie au départ. Des bons moments, passés trop rapidement. Des mauvais moments, qu'on aurait voulu éviter ou modifier. Arrive ensuite l'espoir. L'espoir du futur. De la nouvelle année qui arrivera, pour effacer le etch sketch et repartir à zéro. Puis, je me rappelle qu'il n'y a pas de bons moments pour repartir à zéro. Tu peux commencer à te remettre en forme un jeudi. Changer ton alimentation un jour de pluie. Appeler un vieil ami à pardonner en novembre au lieu d'attendre à janvier. Anyways, en janvier, les gyms sont trop pleins, les restos végétariens remplis, puis ton ami est en voyage, il ne répondra sûrement pas. Si tu ne vas pas bien, parles-en. Consulte. Lis. Tu n'es pas seul. Et ça semble dure à croire parfois dans le brouillard dense dans lequel t'amène un moment plus difficile de croire que ce n'est que passager. Ça ne durera qu'un moment. Des jours, des semaines, des mois, mais ça s'estompera. Penses à ce moment et cultive l'espoir. L'espoir est un moteur. Ça te propulse vers le mieux. Ça t'y fait croire alors qu'il n'est pas encore présent. Si tu vas bien, observe autour de toi ce qui comble ton bonheur et chéris-le. Prends en soin. Mets-y du temps et de l'amour. Je te souhaite beaucoup de santé, beaucoup d'amour. Des baisers sincères. Des mots doux. De la nourriture de ta mère, des lifts de ton père, et des câlins des deux en même temps, et ce, à n'importe quel moment de l'année. Merci 2018. Salut 2019!

A post shared by Jay Du Temple (@jaydutemple) on