NOUVELLES
21/12/2018 09:08 EST | Actualisé 21/12/2018 09:09 EST

Les États-Unis retireraient jusqu'à la moitié de leurs troupes en Afghanistan

Aucune décision finale n'a encore été prise.

AP Photo/Massoud Hossaini
Photo d'archives.

WASHINGTON — Le Pentagone envisage de retirer jusqu'à la moitié des 14 000 soldats américains déployés en Afghanistan, ont annoncé jeudi des responsables américains, marquant un changement important dans la politique de l'administration Trump visant à contraindre les talibans à rejoindre la table des négociations après plus de 17 ans de guerre.

Un responsable a déclaré que les soldats pourraient être rapatriés au pays d'ici l'été, mais aucune décision finale n'a encore été prise.

Le président Donald Trump avait pressé pendant longtemps pour un retrait des troupes d'Afghanistan, considérant que la guerre dans ce pays était une cause perdue. Cependant, plus tôt cette année, il avait été persuadé par le secrétaire à la Défense Jim Mattis et d'autres dirigeants militaires de garder les soldats sur le terrain pour faire pression sur les talibans et lutter contre l'insurrection résiliente de Daech (le groupe armé État islamique).

À LIRE AUSSI:

Des responsables ont soutenu que les plus récents appels de la Maison-Blanche à un retrait en Afghanistan constituaient un autre élément clé dans la décision de M. Mattis de démissionner, jeudi.

Les responsables ont parlé sous le couvert de l'anonymat pour discuter de délibérations internes.

Les troupes américaines ont pris d'assaut l'Afghanistan en novembre 2001 après les attaques terroristes du 11 septembre aux États-Unis.

Depuis lors, les États-Unis ont perdu plus de 2400 soldats et dépensé plus de 900 milliards $ dans cette mission.

À voir également: