NOUVELLES
20/12/2018 08:52 EST | Actualisé 20/12/2018 08:52 EST

Le CRTC donne un an aux fournisseurs de téléphonie pour réduire les appels indésirables

Ils devront être en mesure de bloquer les numéros qui sont manifestement illégitimes.

Westend61 via Getty Images

L'organisme fédéral de réglementation de l'industrie de la téléphonie canadienne annonce qu'il accorde un délai d'un an aux fournisseurs de services pour mettre en œuvre une nouvelle mesure destinée à réduire le nombre d'appels non sollicités par les consommateurs.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) affirme que d'ici le 19 décembre 2019, les fournisseurs de services de communication devront être en mesure de bloquer les numéros qui sont manifestement illégitimes (tels que 000-000-0000) ou qui dépassent 15 chiffres.

Il s'agit de la plus récente tentative du CRTC pour s'attaquer au problème récurrent des appels indésirables.

À LIRE AUSSI:

La liste nationale de numéros de télécommunication exclus, établie depuis une dizaine d'années, permet aux consommateurs d'enregistrer leurs numéros et de déposer des plaintes, mais ce n'est pas automatique et il existe de nombreuses façons de contourner le système.

Le CRTC a déclaré qu'il considérait le blocage des appels au niveau du réseau comme faisant partie d'une approche à plusieurs volets pour traiter les appels non sollicités. L'industrie craint toutefois que certaines communications légitimes puissent être bloquées par inadvertance.

L'organisme fédéral précise que les opérateurs n'auront pas à bloquer les réseaux s'ils offrent des services de filtrage d'appels plus sophistiqués, une option privilégiée par plusieurs des plus importants fournisseurs de services de téléphonie, de câble et d'internet au Canada.

À voir également: