POLITIQUE
20/12/2018 14:59 EST | Actualisé 20/12/2018 15:02 EST

Le Canada a tous les outils pour atteindre sa cible de réduction des gaz à effet de serre, selon le ministère de l'Environnement

Il manque 79 mégatonnes pour que le Canada atteigne sa cible.

Tamara Caldwell via Getty Images

OTTAWA — Il manque 79 mégatonnes pour que le Canada atteigne sa cible de réduction des gaz à effet de serre (GES) pour 2030, mais le gouvernement a tous les outils pour l'atteindre, selon les projections du ministère de l'Environnement et du Changement climatique.

Ces nouvelles données dévoilées jeudi prévoient que les émissions de GES pourraient se limiter à 592 mégatonnes en 2030 comparativement aux 815 mégatonnes qui étaient projetées lorsque le Canada a signé l'Accord de Paris sur le climat en 2015. Le Canada rattraperait ainsi la cible qu'il s'était fixée, soit de réduire ses émissions de 30 % d'ici 2030 comparativement au niveau de 2005.

Les fonctionnaires estiment que les 79 mégatonnes manquantes pour atteindre cet objectif proviendraient d'un usage accru du transport en commun, du développement des technologies propres et des mesures additionnelles que les provinces et les territoires pourraient mettre en oeuvre.

À LIRE AUSSI:

La contribution du Québec par l'entremise de sa bourse sur le carbone serait de 13 mégatonnes. L'industrie pétrolière, qui produit une quantité importante de GES, devra réduire ses émissions de 47 mégatonnes à l'échelle du pays.

La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a dévoilé jeudi les détails de la bourse du carbone qui sera imposé dès le 1er janvier 2019 au secteur industriel des cinq provinces qui n'ont pas de plan de réduction des GES ou dont le plan est jugé insuffisant par le gouvernement fédéral, soit l'Ontario, le Nouveau-Brunswick, le Manitoba, l'Île-du-Prince-Édouard et la Saskatchewan. Cette nouvelle mesure s'ajoute à la taxe fédérale sur le carbone dans ces provinces. Le Québec qui a son propre système de réduction des GES ne sera pas touché.

À voir également: