Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des techniciens réclament près de 740 000 $ à Éric Salvail

«Le grief vise Éric Salvail personnellement ainsi que toutes ses compagnies...»

Les choses se compliquent pour Éric Salvail, à qui les techniciens de l'émission En mode Salvail réclament 736 000 $ en salaires impayés, rapporte TVA Nouvelles, ce mercredi 19 décembre.

115 techniciens ont perdu subitement leur emploi lorsque le talk-show de fin de soirée a été retiré des ondes de V en octobre 2017, à la suite des révélations d'inconduites sexuelles reprochées à l'animateur et producteur.

«Le grief vise Éric Salvail personnellement ainsi que toutes ses compagnies. S'il vient à manquer de l'argent en lien avec notre réclamation, ce que nous disons, c'est que Media Ranch doit absorber la totalité ou le solde des réclamations des techniciens», a déclaré Gilles Charland, directeur général de l'Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l'image et du son (AQTIS), à TVA Nouvelles.

Pour les avocats de Media Ranch, qui avait racheté les actifs de Salvail & Co relatifs à la production et aux propriétés intellectuelles, «l'entreprise ne devrait pas être visé par ce grief».

Éric Salvail a refusé de témoigner dans cette affaire, mais Gilles Charland entend bien l'obliger à se présenter aux auditions dans un avenir rapproché.

«Nous lui ferons parvenir un subpoena pour le forcer à témoigner, ce sera fait au moment venu», a-t-il précisé.

À voir également :

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.