POLITIQUE
19/12/2018 09:45 EST | Actualisé 19/12/2018 09:49 EST

Un rapport peu flatteur sur la gestion du Fonds vert

Sur un total de 185 actions devant favoriser la transition écologique, seulement 71 méritent d'être poursuivies.

ipopba via Getty Images

QUÉBEC — Dans un rapport accablant rendu public mercredi, le Conseil de gestion du Fonds vert (CGFV) recommande le maintien de moins de la moitié des mesures du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Le CGFV indique que sur un total de 185 actions devant favoriser la transition écologique, seulement 71 méritent d'être poursuivies — les autres étant à bonifier, à réévaluer ou à carrément abandonner dès que possible.

Le CGFV conclut qu'un virage majeur s'impose pour optimiser l'utilisation des budgets du Fonds vert, créé en 2006 afin d'appuyer la réalisation de mesures environnementales et favoriser le développement durable du Québec.

Dans un communiqué, la nouvelle ministre de l'Environnement, MarieChantal Chassé, a déclaré que ces sévères constats confirment «l'urgent besoin de réexaminer les actions financées par le Fonds vert», un travail qui est selon elle déjà amorcé.

Le Québec s'est donné un objectif de réduire ses émissions de GES de 20 pour cent sous leur niveau de 1990, et ce, d'ici 2020.

À LIRE AUSSI:


À voir également: