POLITIQUE
17/12/2018 14:14 EST | Actualisé 17/12/2018 14:14 EST

Camillien-Houde: la mairesse refuse de s'engager à permettre les voitures de transit

Les commentaires reçus par l'OCPM sont très divisés sur la question des voitures sur le mont Royal.

Google Street View

La mairesse de Montréal maintient un certain flou sur ses intentions concernant la circulation sur le mont Royal, en attendant un rapport qui s'annonce mitigé.

L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) prépare actuellement un rapport sur le projet pilote qui a interdit la circulation de transit en voiture sur la voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance. Selon La Presse, les commentaires reçus du public sont fort polarisés et l'OCPM tenterait de trouver une solution de compromis.

Questionnée à plusieurs reprises lundi lors d'un point de presse, Mme Plante répète qu'elle va «respecter» les recommandations de l'OCPM. Questionnée plus précisément à savoir si elle acceptera le retour des voitures de transit si telle est la recommandation, sa réponse est beaucoup moins tranchée.

«S'ils disent de garder la voie ouverte au transit, bien sûr nous devrons les écouter. Mais je dois aussi considérer la question de la sécurité. Parce qu'en ce moment, plus il y a de voitures, plus il y a de possibilités pour des virages en U. Alors ce que j'espère, c'est que si le rapport dit cela, il doit y avoir d'autres éléments aussi pour que je puisse répondre aux différents besoins», dit-elle.

Mme Plante rappelle que tout ce débat a été lancé à la suite du décès du cycliste Clément Ouimet, tué lorsqu'un automobiliste a fait un virage en U illégal.

HuffPost Québec
Un vélo blanc a été installé en bordure de la voie Camillien-Houde à la mémoire du cycliste Clément Ouimet.

«Gardons cela en tête. Nous voulons nous assurer que personne d'autre ne meurt», ajoute-t-elle.

Le débat entourant la voie Camillien-Houde a fracassé des records de participation à l'OCPM. Environ 10 000 personnes ont soumis des opinions ou participé aux ateliers. Les recommandations finales sont attendues en février.

Le parti d'opposition Ensemble Montréal milite pour le retour de la circulation de transit, accompagné de modifications majeures permettant une sécurité accrue pour cyclistes et piétons. Le belvédère serait réaménagé pour évité les virages en U et un grand trottoir en bois serait construit.

Le parti de Mme Plante, Projet Montréal, demande depuis des années que la circulation de transit soit interdite.

Vélo fantôme: l'organisme qui ne voulait plus exister