NOUVELLES
15/12/2018 09:05 EST | Actualisé 15/12/2018 09:37 EST

Gilets jaunes: des «Marianne» seins nus face aux policiers

Cinq femmes ont pénétré sur l'avenue des Champs-Élysées pour se positionner sous le nez des forces de l'ordre.

Gilets jaunes: des "Marianne" seins nus face aux Compagnies républicaines de sécurité sur les Champs-Élysées
AFP
Gilets jaunes: des "Marianne" seins nus face aux Compagnies républicaines de sécurité sur les Champs-Élysées

Cinq à la suite? Les gilets jaunes veulent croire à un nouveau samedi de mobilisation ce 15 décembre. Alors que le mouvement semble s'essouffler sur le terrain après de nombreux appels au calme et plusieurs annonces du président de la République, les contestataires étaient appelés, une nouvelle fois, à converger sur Paris.

Selon les premières images publiées sur les réseaux sociaux et celles tournées par le journaliste du HuffPost dans les rues de la capitale, la mobilisation matinale semble en baisse comparée au samedi 8 décembre. Mais ces Français en colère ont reçu un soutien inattendu: cinq femmes, habillées de sweat/bonnets phrygiens ont pénétré sur le bas de l'avenue des Champs-Élysées avant de se positionner juste devant les Compagnies républicaines de sécurité (CRS) en formation.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le face-à-face s'est fait sans grande tension, les forces de l'ordre comme les militantes restant imperturbables.

Contactée par Franceinfo, la fondatrice des Femen Inna Shevchenko précise que l'happening ne se fait pas au nom du collectif féministe. Selon elle, il s'agit d'une performance de l'artiste Déborah de Robertis.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.