DIVERTISSEMENT
13/12/2018 12:57 EST | Actualisé 13/12/2018 15:06 EST

Moins de grands concerts au parc Jean-Drapeau?

Montréal et Saint-Lambert proposent de «trouver un meilleur équilibre» dans la programmation du parc, en plus de réintroduire des limites de bruit.

Photo de foule de l'édition 2018 d'Osheaga, au parc Jean-Drapeau de Montréal.
Paméla Lajeunesse
Photo de foule de l'édition 2018 d'Osheaga, au parc Jean-Drapeau de Montréal.

Montréal et Saint-Lambert ont franchi un nouveau pas vers une entente pour réduire le bruit provenant du parc Jean-Drapeau. Parmi les solutions envisagées: revoir la programmation de concerts et autres événements bruyants.

Les deux municipalités ont dévoilé jeudi le rapport des mesures de bruit effectuées pendant cinq événements, soit Heavy Mtl, Osheaga, ÎleSoniq, une représentation du Piknic Électronik et une soirée de feux d'artifices. On y découvre que les niveaux de son moyens à Saint-Lambert, pendant la période la plus bruyante, atteignent jusqu'à 65 décibels pendant le Piknic Électronik et jusqu'à 75 décibels pendant Osheaga. Ces mesures tiennent compte des sons à basses fréquences, considérées comme nuisibles.

Saint-Lambert réclame une limite de bruit de 60 décibels sur son territoire. La municipalité de la Rive-Sud a intenté une poursuite contre Montréal à cet effet il y a quelques années. Le rapport montre toutefois que le simple bruit ambiant dépasse déjà ce seuil (63 décibels).

Mesures de son moyennes pour la plage de 15 minutes la plus élevée
Événement Lieu Bruit (dBC)
Osheaga Parc Jean-Drapeau 106
Cité du Havre 74
Saint-Lambert 75
ÎleSoniq Parc Jean-Drapeau 95
Cité du Havre 74
Saint-Lambert 74
Heavy Mtl Parc Jean-Drapeau 104
Cité du Havre 74
Saint-Lambert 72
International des feux Loto-Québec Parc Jean-Drapeau 87
Cité du Havre 76
Saint-Lambert 69
Piknic Électronik Parc Jean-Drapeau 97
Cité du Havre 73
Saint-Lambert 65
Aucun événement Parc Jean-Drapeau 66
Cité du Havre 75
Saint-Lambert 63
Source: Société du parc Jean-Drapeau

Limites de son et programmation revue

Le rapport dévoilé jeudi ajoute plusieurs recommandations, dont celle de revoir la programmation du parc. Contacté par le HuffPost Québec, le responsable du dossier à la Ville de Montréal, Jean-François Parenteau, souligne que cette question fera partie de la consultation publique en cours sur l'avenir du parc Jean-Drapeau.

«Le nombre d'événements, ça va faire partie de l'équation. Par exemple, on pourrait dire qu'un événement de tel nombre de décibels, on pourra en avoir tant dans l'année», affirme-t-il en entrevue téléphonique.

Les deux municipalités ont déjà annoncé le retour des limites de bruit au parc Jean-Drapeau en 2019, sans indiquer quelles seront ces limites. Elles avaient été retirées par l'ancienne administration de Denis Coderre.

Selon M. Parenteau, des exceptions pourront tout de même être accordées au cas par cas.

«Si, par exemple, Paul McCartney dit "moi je marche à 95 décibels" alors que la limite est plus basse, on va pouvoir émettre ordonnance pour lui permettre de venir», illustre-t-il.

Paméla Lajeunesse
Le festival Osheaga figure parmi les événements les plus bruyants au parc Jean-Drapeau

M. Parenteau n'est pas en mesure d'indiquer si les Montréalais doivent s'attendre, au final, à un nombre réduit de grands concerts extérieurs sur l'île Sainte-Hélène.

«On ne sait pas ce qui va sortir de la consultation. Je ne voudrais pas l'influencer», dit-il.

Améliorer la qualité de vie

Dans un communiqué conjoint, les deux municipalités ainsi que la Société du parc Jean-Drapeau indiquent que ces mesures visent à améliorer la qualité de vie des résidents.

«Cette première collaboration a été une réussite et nous nous en réjouissons. [...] En plus du projet d'aménagement et de mise en valeur du parc Jean-Drapeau, nous poursuivrons en 2019 nos efforts communs pour améliorer la qualité de vie de nos populations riveraines», lit-on.

À LIRE AUSSI:

Parmi les autres recommandations, on note une obligation pour les promoteurs d'événements de mesurer les niveaux sonores à la fois sur le site et hors site afin de pouvoir «prendre les mesures nécessaires pour corriger la situation dans les plus courts délais». On demande aussi de poursuivre les efforts avec les milieux de la santé et de la recherche pour trouver des façons d'atténuer les impacts négatifs des basses fréquences.

Le parc Jean-Drapeau accueille annuellement environ 70 événements, dont plusieurs événements extérieurs fort bruyants. Parmi les événements les plus populaires, on note le Grand Prix de Formule 1 et Osheaga. Certains événements reviennent chaque semaine, comme le Picnik Électronik et les feux d'artifice.

La Société du parc Jean-Drapeau a reçu un total de 486 plaintes liées au bruit en 2018, en forte augmentation par rapport aux 70 reçues l'année précédente. Plus de la moitié des plaintes visaient Osheaga et Heavy Mtl.