DIVERTISSEMENT
08/12/2018 11:54 EST | Actualisé 08/12/2018 11:56 EST

Les 5 albums Astérix qu'il faut avoir lus (selon un spécialiste universitaire)

Le film «Le secret de la potion magique» est sorti mercredi. Le célèbre Gaulois et ses amis poseront à nouveau leurs menhirs au pied du sapin de Noël...

Les 5 albums Astérix qu'il faut avoir lus (selon un universitaire spécialisé) - En illustration, un extrait de "Astérix et la Transitalique" paru en 2017
Les Éditions Albert René / AFP
Les 5 albums Astérix qu'il faut avoir lus (selon un universitaire spécialisé) - En illustration, un extrait de "Astérix et la Transitalique" paru en 2017

CULTURE - Cet album de 48 pages ne s'ajoutera pas aux 37 déjà parus depuis 1961. Composé de textes et de grandes illustrations, "Le secret de la potion magique" est un "album illustré" basé sur le scénario du film d'animation d'Alexandre Astier et Louis Clichy sorti en salle ce mercredi 5 décembre.

Quatre ans après "Le Domaine des dieux" et ses trois millions d'entrées, le créateur de la série humoristique "Kaamelott" et l'animateur passé par Pixar récidivent avec une histoire inédite du célèbre Gaulois qui met le druide Panoramix à l'honneur. "C'est quand même un Astérix d'aujourd'hui", fait valoir Alexandre Astier, mais "naturellement respectueux" de l'esprit de la BD. "Tout le monde nous regarde et nous attend au tournant", renchérit Louis Clichy.

Parce que l'univers d'Astérix est vaste, Le HuffPost a demandé à l'universitaire Nicolas Rouvière par où l'aborder. Maître de conférences à l'université Grenoble-Alpes, il a publié plusieurs livres sur Astérix, dont "Le Complexe d'Obélix" en 2014, "Astérix ou la parodie des identités" en 2008, ou "Astérix ou les lumières de la civilisation" en 2006. Il livre deux sélections d'albums, pour les plus jeunes (7-12 ans) et pour les adolescents et adultes.

Astérix pour les plus jeunes

"Astérix et les Normands" - Album n°9 paru en 1967

L'avis de Nicolas Rouvière: "Comment un garçon immature peut-il apprendre à vaincre sa peur, au contact de gros barbares infantiles? Un récit initiatique qui apprend aux enfants à décoller de leur peur par le rire, tant il est vrai que tous les deux donnent des ailes."

"Le Combat des chefs" - Album n°7 paru en 1966

"Lorsque le druide perd la raison à cause d'un choc psychologique avec un menhir, rien ni personne ne peut l'aider à retrouver la recette de la potion magique... À moins que le hasard ne s'en mêle et que tout le monde y mette du sien, Obélix en tête..."

"Astérix et Cléopâtre" - Album n°6 paru en 1965

"Lorsqu'aux pays des Pyramides, une reine a des caprices de déesse, plus rien ne tient debout. Il est temps qu'Astérix et Obélix viennent à la rescousse pour changer le profil du pouvoir et construire moderne. Ou comment revisiter l'Egypte par le rire et s'affranchir d'une image royale castratrice. Du nez au Na !, il n'y a qu'un pas."

"La Zizanie" - Album n°15 paru en 1970

"Vanité, calomnie et médisance sont-il les pires ennemis de l'homme? Comme le dit Obélix, ils sont fous ces humains... Voilà sans doute l'aventure où le village est passé le plus prêt de sa disparition. Humour, suspense et leçon de vie garantis."

"Astérix chez les Bretons" - Album n°8 paru en 1966

"Mieux qu'un voyage scolaire à Londres, ou qu'une méthode Assimil, voilà un album incontournable qui permet de s'initier à l'histoire, la culture et la langue de nos voisins grand Bretons, en se moquant gentiment de leurs petits défauts et de nos grands préjugés. Étonnant, n'est-il pas?"

Astérix pour les adolescents et adultes

"Astérix en Corse" - Album n°20 paru en 1973

"Créé en pleine crise du journal Pilote, à la veille du départ du rédacteur en chef René Goscinny, cet album est un chef d'oeuvre d'humour, dans lequel le scénariste, pour solde de tout compte, brosse un anti-portrait critique de lui-même, en la personne d'un chef de clan psycho-rigide, obsédé par le lien aux ancêtres. La moquerie des stéréotypes culturels atteint ici des sommets, tout en rendant hommage aux particularismes de l'île de Beauté."

"Les Lauriers de César" - Album n°18 paru en 1972

"Rome l'éternelle, la mythique, irréductible aux Césars qui la gouvernent, voilà le symbole que vont revivifier les Gaulois, comme véritable contre-pouvoir au grand Jules. Cela mérite bien une couronne de lauriers, sans doute ? De quoi apaiser au passage un chef gaulois humilié et passer le relais à Lutèce ville lumière..."

"Le Domaine des dieux" - Album n°17 paru en 1971

"Comment résister à une modernité urbaine envahissante sans devenir une amphoreville ? Comment résister à la marchandisation de sa culture, sans brader ses emblèmes ? En refusant l'idéologie du client roi, qu'on érige en petit dieu en son domaine. De tous les albums d'Astérix, la critique la plus radicale et le plus profonde de la modernité.

"Le Bouclier arverne" - Album n°11 paru en 1968

"Quand le chef du village a une crise de foie, le druide l'envoie en cure en pays arverne, prendre les eaux à... Vichy. Le corps politique souffre effectivement d'un trop plein, d'un gonflement auto-satisfait de sa propre légitimité. Pour le chef Abraracourcix, la Résistance c'est le village, le village c'est la Gaule, donc la défaite d'Alésia est nulle et non avenue. Et il n'est pas le seul à refouler le souvenir d'Alésia, le petit marchand de vin et charbon Alambix est quant à lui taraudé par la culpabilité... Et si Alésia cachait une autre défaite, celle de juin 40, ayant entraîné l'avènement du régime de... Vichy? Voila qui légitime la quête d'Astérix et Obélix pour retrouver le bouclier de Vercingétorix et rétablir la chaîne des responsabilités durant ces années noires de petites et grandes compromissions..."

Comme aux plus jeunes (voir ci-dessus), Nicolas Rouvière conseille aussi "Astérix chez les Bretons"aux adolescents et aux adultes qui voudraient découvrir ou renouer avec les aventures du Gaulois.

Des libertés dans "Le secret de la potion magique"

Les deux réalisateurs du film d'animation s'autorisent quelques libertés loin des classiques listés ci-dessus: la création d'un méchant moins ridicule que d'habitude dans l'univers d'Astérix ou l'évocation du passé - la jeunesse de Panoramix - et du futur, avec des moments réjouissants même si le film manque peut-être de souffle pour décoller complètement sur la longueur.

Autre nouveauté, qui peut décontenancer les adeptes: le comédien Roger Carel, 91 ans, à qui était confiée la voix d'Astérix depuis 1967 dans les adaptations animées, a été remplacé par Christian Clavier, qui avait déjà interprété le héros gaulois dans deux films en prises de vues réelles.

Bande dessinée européenne la plus vendue au monde (365 millions d'albums), la série Astérix a déjà donné lieu à treize films avant celui-ci, dont neuf dessins animés. Le dernier album en date, le 37e, "Astérix et la Transitalique", signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, a largement terminé en tête des ventes de livres en 2017 en France.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.