POLITIQUE
07/12/2018 17:48 EST | Actualisé 07/12/2018 17:49 EST

La Caisse pourrait dire non au REM prolongé de la CAQ

Le ministre des Transports n'a pas écarté ce scénario à l'Assemblée nationale vendredi.

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot

La Caisse de dépôt pourrait très bien refuser les prolongements de son Réseau express métropolitain (REM) qu'avait promis le gouvernement Legault.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, n'a pas écarté ce scénario à l'Assemblée nationale vendredi.

Le plan du REM actuellement en chantier comprend actuellement une ligne qui va de Deux-Montagnes jusqu'en Montérégie (Brossard), en passant par le centre-ville de Montréal, mais aussi des antennes dans l'ouest de l'île et vers l'aéroport Trudeau.

Or, la CAQ veut élargir le réseau, pour Laval, ainsi que Boucherville et Chambly en Montérégie, et sa ministre Chantal Rouleau a même évoqué une ligne qui irait vers l'est de l'île de Montréal.

À la période de questions, le député libéral de La Pinière, Gaétan Barrette, a dénoncé la «multiplication des REM» dans le désordre, sans priorité.

M. Bonnardel a répondu que la Caisse vérifiera «si oui ou non, il est viable de faire ce prolongement possible».

En conférence de presse, le ministre a précisé qu'une lettre mandat cosignée avec son collègue aux Finances Éric Girard allait être déposée au début de la nouvelle année, puis la Caisse pourra évaluer les options.

M. Bonnardel se dit toutefois persuadé que la viabilité sera bonne.