NOUVELLES
07/12/2018 15:31 EST | Actualisé 07/12/2018 16:54 EST

Des «propos menaçants» paralysent deux lignes du métro de Montréal

Un service spécial de bus a été mis en place durant l'interruption.

THE CANADIAN PRESS IMAGES/Graham Hughes

Les usagers du métro de Montréal ont dû subir des inconvénients majeurs vendredi après-midi à cause d'un mauvais plaisantin.

Le service a été interrompu à la suite de menaces visant la station de métro Jean-Talon.

Comme celle-ci se trouve à la jonction des lignes orange et bleue, c'est la totalité de la ligne bleue et la portion de la ligne orange comprise entre les stations Berri-UQAM et Henri-Bourassa qui ont été paralysées, et ce, de 14h20 à 16h00.

Le Service de police de la ville de Montréal avait expliqué sur le réseau social Twitter avoir été obligé de faire des vérifications à la station Jean-Talon "concernant des propos menaçants tenus par un individu".

Un peu plus tard, le SPVM a précisé que la menace n'était pas fondée.

Selon le quotidien La Presse, c'est une personne se trouvant à la station Jean-Talon qui aurait crié qu'une bombe se trouvait sur place, forçant ainsi l'interruption de service, l'intervention de la police et la fouille de la station, qui s'est avérée vaine.

La Société de transport de Montréal avait temporairement instauré un service de navettes par autobus pour prendre le relais lors de l'interruption.