DIVERTISSEMENT
06/12/2018 11:17 EST | Actualisé 06/12/2018 11:17 EST

Kim Lévesque-Lizotte fait ses (derniers) adieux aux «Simone»

«Ce que je suis suffit...»

Facebook/Same Ravenelle - Portraitiste

Le tout dernier épisode de la série Les Simone a été diffusé ce mercredi 5 décembre, sur les ondes d'ICI Télé.

Comme elle l'avait fait cet été, lorsque cette troisième et ultime saison avait été lancée sur la plateforme Tou.tv, l'auteure Kim Lévesque-Lizotte a tenu à faire ses adieux à ses personnages par l'entremise de ses réseaux sociaux pour souligner la fin de cette longue et belle aventure.

Après avoir fait le bilan de ce que la série lui avait apporté personnellement, Kim Lévesque-Lizotte s'est concentrée cette fois-ci sur ses quatre héroïnes et leurs interprètes. Elle est ainsi revenue sur le parcours de Maxim, Laurence, Nikki et Élizabeth en mettant l'accent sur LE moment où elles se sont enfin choisies.

«Rappelez-vous mes amies, Annéli, Marie, Rachel, Karine, de vous choisir dans ce monde où l'on pense qu'on doit être choisi», a-t-elle lancé par la suite à ses quatre comédiennes en martelant ces cinq mots: «Ce que je suis suffit».

«En écrivant des femmes qui se choisissent, je me rappelle à moi-même à chaque instant, la dure bataille de prendre le risque d'être soi-même et de se choisir. En espérant que ma fille sera encore meilleure que moi, pour choisir sa voie. Merci à tous. En espérant, que les Simone vous habiteront encore longtemps», conclut-elle.

Ce n'est qu'un au revoir?

Louis Morissette a également tenu à souligner la fin de la série sur Facebook en louangeant le travail des interprètes et des membres de l'équipe technique. Le tout en adressant un mot spécialement à l'auteure.

«Un bravo bien spécial à Kim Lévesque-Lizotte qui, à travers ce projet, est devenue une auteure (pas capable d'écrire autrice) d'expérience... et une mère. Sois fière du chemin parcouru, mon amie.»

Rappelons qu'à l'annonce de la fin de la série, le producteur avait affirmé que l'aventure des Simone pourrait potentiellement se poursuivre sous une autre forme. Aucun détail à cet égard n'a toutefois émergé depuis.